Vent de panique parmi les résidents et propriétaires d’appartements à Maspalomas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 2, 2015 12:13

Vent de panique parmi les résidents et propriétaires d’appartements à Maspalomas

C’est la panique chez les résidents et propriétaires d’appartement à Maspalomas depuis que la mairie a révélé son nouveau projet d’aménagement du territoire touristique qui empêcherait tout propriétaire de louer son appartement et même d’y résider de façon permanente.

Le nouveau plan d’aménagement du territoire (Plan General de Ordenación) présenté récemment par Marco Aurelio Peréz a suscité d’emblée colère, indignation et incompréhension dans la population. Et bizarrement, plus le maire de San Bartolomé de Tirajana tient à rassurer ses commensaux et plus l’inquiétude monte en flèche !

Cafouillage, grosse bévue, simple maladresse ou erreur de communication ? On est en droit de s’interroger face à l’étrange attitude de l’équipe au pouvoir à la mairie de San Bartolomé de Tirajana et de son maire Marco Aurelio Pérez. Mais une chose est sûre, il ne peut s’agir pas d’un pur hasard ni d’une simple malentendu. Le fait même que cette nouvelle sorte à peine quelques semaines après la réélection confortable du maire de droite radicale (Parti Popular) montre bien qu’il y avait anguille sous roche et qu’une certaine détermination se cache derrière toute cette agitation.

Réunion de propriétaires inquiets. Sur les pancartes au-dessus, on peut lire : "Non à la fraude", "Non aux expulsions" et "Le tourisme est pour tout le monde, pas juste pour quelques-uns".

Réunion de propriétaires inquiets. Sur les pancartes au-dessus, on peut lire : “Non à la fraude”, “Non aux expulsions” et “Le tourisme est pour tout le monde, pas juste pour quelques-uns”.

Dans les faits, le Plan General de Ordenación est chargé de régir l’occupation du territoire de chaque commune et des différents paliers de gouvernement. Dans le cas de San Bartolomé de Tirajana et du Cabildo de Gran Canaria, c’est un plan très important car il décide quelles sont les zones déclarées touristiques sur l’île et quel usage on peut en faire. Depuis des mois, l’équipe dirigeante à la mairie préparait un réaménagement en profondeur de ce plan dont la dernière version remontait à 1995.

Dans la dernière semaine d’août, le texte a enfin été révélé au public et aux médias et depuis c’est la panique générale, comme si le maire avait lancé une véritable bombe. En effet, bon nombre de citoyens, d’entreprises et d’associations de propriétaires ont bien cru comprendre que le nouveau plan avait l’intention de réserver une bonne fois pour toutes les zones touristiques de Maspalomas aux seuls touristes et d’en exclure tous les résidents longue durée, même ceux qui sont propriétaires de leurs biens immobiliers.

Depuis des années déjà, il existe une confusion sur le sort de certaines zones de Maspalomas comme San Agustin ou Playa del Inglés qui sont à la fois exploitées par des tours opérateurs et habités à plus ou moins long terme par des résidents. Jusqu’à présent la cohabitation entre les deux formes de séjour a toujours été respectée permettant l’accès au logement à de nombreux propriétaires locaux ou étrangers. Mais la mairie de Maspalomas voudrait redéfinir le zonage de ces agglomérations pour en faire des zones réservées aux tour opérateurs. Chez les propriétaires, c’est l’incompréhension générale.

Pour se sortir du pétrin, le maire a beau pédaler lamentablement et prétendre qu’il n’y aura pas d’expropriations massives, le mal est fait. Massives ou pas, tout le monde à présent craint les expropriations au profit des grands groupes d’entrepreneurs comme Lopesan ou Carzola, avec lesquels la mairie entretient des liens serrés. Les associations de propriétaires sont vent debout et déposent déjà des plaintes par milliers tandis que l’opposition politique – Podemos en tête – se régale d’un couac magistral dont Marco Aurelio Pérez pourrait bien ne jamais se remettre.

Lire également sur le sujet :

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 2, 2015 12:13
Écrire un commentaire

2 commentaires

  1. Lopresto Salvatore septembre 5, 17:10

    Merci pour les info , votre site est une mine d’information en temps réel , je vous lis régulièrement.
    Mon épouse et moi sommes amoureux de gran canaria , nous y venons 3 fois par an et espérons pouvoir prendre notre retraite a Maspalomas (si la mairie nous autorise).
    Bravo et merci d’avoir crée “icigrancanaria.com”

    Reply to this comment
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*