Un chalutier russe coule à 25 km au large de Maspalomas avec 1 500 tonnes de fuel à bord

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 16, 2015 17:42

Un chalutier russe coule à 25 km au large de Maspalomas avec 1 500 tonnes de fuel à bord

C’est un des pires scénarios écologiques qui est en train de se produire en ce moment au large de Maspalomas. Un chalutier russe repose par 2 400 mètres de fond avec près de 1 500 tonnes de fuel à son bord. Des coulées de pétrole s’en échappent déjà accompagnées d’une forte odeur d’essence.

Arrivé au port de las Palmas le 2 mars dernier, le chalutier russe Oleg Naydenov a connu bien des mésaventures avant de se retrouver expédié par le fonds à seulement 25 kilomètres des côtes de Maspalomas et avec près de 1 500 tonnes de brut à son bord. Aujourd’hui, il représente la pire menace écologique imaginable pour Gran Canaria.

ParcoursOleg

Parcours du Oleg Naydenov entre le 2 mars et le 14 avril, du port de Las Palmas jusqu’au lieu où il a coulé.

Alors qu’il était amarré à Las Palmas pour faire le plein de combustible, le chalutier a pris feu le 11 avril dernier. Dès le lendemain, la capitainerie du port décide de l’éloigner des côtes pour se protéger d’une éventuelle explosion et l’incendie est finalement éteint le jour suivant, lundi 13 avril. L’embarcation se trouve alors en pleine mer à égale distance entre l’est de Gran Canaria et le sud de Fuerteventura.

Mais alors que plusieurs voix s’élèvent pour ramener le chalutier au port et le purger de son fuel, le Ministère espagnol du Fomento et la ministre Ana Pastor – de qui dépendent les sauvetages ne mer – décident contre toute attente de faire dériver le navire jusqu’à 25 kilomètres des côtes de Maspalomas où il a finalement coulé le 14 avril à 23h55.

Aujourd’hui le Oleg Naydenov repose de par le fonds avec tout le combustible dans ses réservoirs et il est désormais impossible de le purger, ce qui constitue un risque de pollution élevé et permanent à seulement quelques encablures de la plus célèbre plage de Gran Canaria.

Pire encore, malgré l’assurance du ministère espagnol que l’opération ne constituait aucun risque et que l’épave était saine, une traînée de pétrole a commencé de s’échapper presque aussitôt du navire jusqu’à former une tâche de 6 kilomètres de long parfaitement visible qui dérive actuellement à la surface des flots.

Oleg Naydenov

Le Oleg Naydenov en flammes remorqué en pleine mer où le feu a été éteint.

Selon les groupes écologistes, le risque de contamination est immense car ils pensent que la coque du chalutier ne résistera pas longtemps à la pression sous-marine très élevée à une telle profondeur. Des fuites massives pourraient intervenir à n’importe quel moment. Plusieurs membres d’ONG et des journalistes se sont rendus sur place très rapidement pour évaluer la situation et ont senti une forte odeur d’essence sur la zone.

Dans le même temps, la Garde Civile espagnole n’a pas tardé à trouver les premières victimes collatérales du sinistre, des tortues de mer couvertes de pétrole. De nombreuses autres espèces marines ainsi que des oiseaux pourraient être affectés.

Le chalutier de 120 mètres de long a été dénoncé plusieurs fois pour pratique illégale de la pêche et comptaient 72 personnes membres d’équipage, toutes sont saines et sauves. La décision de couler le navire en pleine mer et si près des côtes a été largement critiquée par les écologistes et le gouvernement canarien qui n’a jamais été consulté ni informé au cours de l’opération.

Les autorités espagnoles ont déjà été confrontées à un problème du même ordre en 2002 avec le naufrage du Prestige au large de la Galice, mais il semblerait que personne n’en ait tiré la moindre leçon si bien qu’on se retrouve aujourd’hui avec exactement les mêmes dangers de pollution.

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 16, 2015 17:42
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Réservez en ligne dès maintenant !

De retour à partir du 24 août ! Activité adaptée aux normes sanitaires liées au coronavirus.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.