Le style Art Nouveau de Las Palmas, un patrimoine qui fait la richesse du quartier Triana

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 6, 2015 19:08

Le style Art Nouveau de Las Palmas, un patrimoine qui fait la richesse du quartier Triana

À l’instar de plusieurs grandes villes européennes, Las Palmas possède un riche patrimoine Art Nouveau, principalement situé dans le quartier Triana. Ce courant architectural et artistique datant de la fin du XIXè siècle a trouvé un style propre et original aux îles Canaries et suscite de plus en plus l’intérêt.

Il suffit de parcourir les principales rues du quartier Triana à Las Palmas pour se rendre compte qu’on y trouve de nombreuses façades de style Art Nouveau, ce courant artistique et architectural qui a connu son heure de gloire à la fin du 19è siècle, début du 20è, et qui a fait la réputation de plusieurs grandes villes comme Barcelone, Paris, Vienne ou Bruxelles.

Cabinet littéraire, Las PalmasL’Art Nouveau se caractérise par une grande inventivité de formes et de couleurs, la présence d’ornementations inspirées de la nature, une abondance de motifs et l’emploi d’une ligne courbe et sinueuse pour dessiner, qui peut parfois être stylisée. L’idée est d’introduire du sensible dans le décor quotidien. C’est aussi un art total en ce sens qu’il occupe tout l’espace disponible pour mettre en place un univers personnel considéré comme favorable à l’épanouissement de l’homme moderne à l’aube du XXe siècle.

Apparu au début des années 1890, on peut considérer qu’à partir de 1905 l’Art Nouveau avait déjà donné le meilleur de lui-même et que son apogée est déjà atteint. Avant même la Première Guerre mondiale, ce mouvement évolua vers un style plus géométrique, l’Art Déco, qui finira par prendre la relève (1910-1940). Mais si l’Art Nouveau comporte des critères communs partout, il existe aussi des différences selon les pays.

Un symbole de progrès, de confort et de modernité

À Las Palmas, l’Art Nouveau s’impose alors que la capitale est en plein chantier de modernisation. On construit le nouveau port de la Luz, le commerce se développe plus que jamais et ouvre l’île sur le monde. C’est une période de prospérité pour la capitale. La bourgeoisie veut conquérir le centre-ville, faire étalage de sa puissance et de son bon goût. On est aussi en pleine rivalité avec l’île voisine, Tenerife, qui déploie aussi tous ses lustres pour se faire la plus belle. C’est dans ce contexte que la plupart des édifices Art Nouveau sont construits, dans un espace de temps relativement court. On regarde beaucoup ce que fait le voisin, on veut faire aussi bien voire mieux, on se copie, on s’inspire, on se surpasse.Art Nouveau Las Palmas

Au début du vingtième siècle, Las Palmas était encore une petite ville (environ 50 000 habitants), qui plus est très éloignée du reste de cette Europe à laquelle elle veut tant ressembler. Mais la présence de nombreux étrangers sur place, notamment d’une grande communauté anglaise, va permettre et faciliter le triomphe de nouvelles influences. Les principaux architectes modernistes canariens furent Estanga, Pintor, Pisaca

Un style propre et original aux îles Canaries

La particularité de l’Art Nouveau aux Canaries, c’est qu’on n’y représente pas de visages humains ou de têtes d’animaux comme on le fait ailleurs. La décoration se réfère uniquement à la nature et reprend des motifs végétaux de plante et de fleurs. Par ailleurs,  les architectes vont utiliser des matériaux locaux, comme la pierre volcanique. Enfin, les constructions dans leur ensemble sont de taille plus modeste que dans d’autres métropoles. À Las Palmas, il s’agit généralement de maisons pluri-familiales qui comptent quand même jusqu’à 3 ou 4 étages, mais guère plus.  À noter également que la plupart du temps, l’utilisation de l’Art Nouveau se limite à la façade et non pas à l’ensemble du bâtiment. Il s’agit néanmoins souvent d’un très beau travail.

L’Art Nouveau canarien s’est développé principalement à Gran Canaria sur une période de 80 ans de 1860 jusqu’à la Guerre Civile. Les rues les plus représentatives du modernisme à Las Palmas sont la calle Triana Mayor et la calle Perojo, ainsi que les rues situées dans  les environs de la place Santa Ana, sans oublier le monument principal, le Cabinet Littéraire, construit par l’architecte López Echegarreta, et les kiosques du parc San Telmo. Sur la rue Pérez Galdós se trouve le Palacete Rodriguez Quegles, dessiné par le célèbre architecte madrilène Mariano Belmás et qui est aussi clairement de style moderniste. Le peintre Nestor Martin de la Torre participe également au mouvement avec ses nombreuses sculptures et murales peintes.

Aujourd’hui, Las Palmas de Gran Canaria est considérée comme une des principales villes d’Art Nouveau en Europe et dans le monde.

Principales façades Art Nouveau (modernisme) à Las Palmas :

  • Calle Domingo J. Navarro : nº 10, 42, 48
  • Calle Constantino : nº 13
  • Calle Torres : nº 19 (coin Rafael González)
  • Calle Triana : nº 98, 96, 94, 80, 82, 78, 76
  • Calle Travieso : nº 24
  • Calle Pérez Galdós : nº 6 (coin Perdomo)
  • Parque San Telmo
  • Gabinete Literario : Plaza de Cairasco, 1
Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 6, 2015 19:08
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*