Santa Maria de Guia, la perle du nord de Gran Canaria, une ville au destin fascinant

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 16, 2016 17:05

Santa Maria de Guia, la perle du nord de Gran Canaria, une ville au destin fascinant

Son nom officiel est Santa Maria de Guía mais en général on l’appelle tout simplement Guía, c’est la perle du nord de Gran Canaria, une ville dont les origines remontent à la conquête espagnole et qui s’est embourgeoisée jusqu’à connaître son heure de gloire au 20è siècle.

Elle a déjà pris différents noms comme Villa de Guía, Guía de Gran Canaria et Santa Maria de Guía mais au final, on l’appelle Guía tout court. Fondée dès 1592, c’est une des villes les plus anciennes de l’île, avec une forte densité de population et riche d’un passé bourgeois qui lui a légué un patrimoine historique de toute beauté.

Eglise Guía, Plaza Mayor, Gran CanariaOn raconte qu’à l’origine rien de prédestinait Guía à devenir une des plus belles villes de Gran Canaria et la perle de la côte nord, jusqu’à ce que, au début des années 1900, un régiment militaire vienne s’installer dans la municipalité, apportant avec lui du même coup la prospérité, l’ordre, l’argent, du sang neuf, une nouvelle vision, une certaine discipline, des belles manières et une population plus instruite. À partir de là, la réputation de Guía n’allait cesser de grandir jusqu’à aujourd’hui.

Guía est située tout à fait au nord de Gran Canaria, dans la moitié ouest de l’île, quasiment coincée entre Galdar et Agaete. Une partie du continent miniature où la météo est changeante, parfois venteuse ou pluvieuse, où les températures peuvent être plus fraîches, et qui n’a rien à voir avec les côtes désertiques du sud. C’est sans doute aussi pour ça que cette municipalité est peu connue des étrangers et peu visitées par les touristes mais c’est un tort car il s’agit d’un des plus beaux endroits de Gran Canaria.

Fondée un siècle après le début de la conquête espagnole, Guía est une ville historique qui jouit d’un patrimoine architectural fascinant et de toute beauté, mais c’est aussi une ville de tradition qui entretient des savoirs faire ancestraux dans des domaines variés comme la gastronomie ou l’artisanat, c’est enfin une ville au passé intellectuel qui a été marquée par des personnalités illustres et importantes localement.

casaquintanaguiaSur le plan architectural, on peut voir à Guía une des plus anciennes maisons de l’île, la Casa de los Quintana, située sur la Plaza Mayor et qui fut habitée par un des premiers maires de la ville. Elle remonte au 16è siècle et se distingue par un magnifique balcon de bois sculpté de style mudejar-canarien orné du blason des familles Guanarteme et Quintana.

D’une manière générale, toutes les rues du quartier historique sont bordées de splendides maisons séculaires, colorées et très bien entretenues, qui méritent l’attention. Sans oublier l’église paroissiale de style néoclassique qui trône au beau milieu de la place principale et, dans un autre genre, le théâtre municipal de style art déco (Teatro Hespérides). L’ensemble du quartier historique a d’ailleurs été classé Monument Historique et Artistique National en 1982.

Du côté des traditions, Guía est réputée pour son fromage de fleur (queso de flor) et pour son artisanat notamment la sculpture sur bois, la fabrication de couteau canarien (un instrument que portaient les agriculteurs et les éleveurs de l’île, dont le manche est fait d’incrustations de métal et de corne aux formes géométriques) et le travail de l’osier (vannerie), des activités toujours très enracinées dans la localité et très populaires. À noter également les fêtes de la Vierge (célébrées les 13 et 15 août) et la Feria de las Marias (Fête des Marie), le troisième dimanche de septembre.

Enfin, Guía est également connue pour être la ville natale et de résidence du sculpteur et architecte José Luján  Pérez (1756 – 1815) qui a réalisé de nombreuses sculptures religieuses pour les églises de l’île et de Nestor Alamo (1906 – 1994), musicien, compositeur, écrivain et journaliste très réputé à Gran Canaria – un musée lui est d’ailleurs consacré dans sa maison familiale qui date du 17è siècle et qui mérite la visite.

Lire également sur le sujet :

 

 

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 16, 2016 17:05