Naissance de Gran Canaria : de quand date l’île et comment est-elle apparue ?

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 12, 2019 21:02

Naissance de Gran Canaria : de quand date l’île et comment est-elle apparue ?

De quand date Gran Canaria, d’où vient l’île et comment a-t-elle surgi à la surface des flots ? La réponse se trouve plus de 14 millions d’années en arrière en suivant le fil de toute une série d’éruptions volcaniques de grande envergure.

On estime l’âge de Gran Canaria a 14,5 millions d’années, au commencement d’une longue série d’éruptions volcaniques de grande envergure qui ont fait surgir l’île du fond de l’eau et l’ont façonnée au rythme de l’érosion et des coulées de lave, au cours de plusieurs cycles différents.

Aujourd’hui, l’île de Gran Canaria offre le visage d’un véritable continent miniature, très diversifié, dont la surface est parsemée de cuvettes, de cratères, de bassins, de collines, de pics pointus, et de ravins tortueux et profonds… mais comment en est-on arrivé là ? L’île est-elle née ainsi ou s’est-elle transformée avec le temps ?

Chronologiquement, l’île s’est formée au cours de trois grands cycles éruptifs, intercalés de périodes d’inactivité, pendant lesquelles se sont produits d’importants phénomènes d’érosion. C’est cette alternance entre éruption et érosion qui a donné naissance à la géologie si particulière de Gran Canaria.

 

Premier cycle

Lors du premier cycle, l’île surgit du fond de l’Océan Atlantique et dépasse le niveau de la mer pour la première fois. Il s’agit alors d’une galette assez plate et de basse altitude qui va constituer le socle de la transformation à venir, comme une fondation. Sous la pression de nouvelles éruptions volcaniques, ce socle va s’élever en altitude de manière importante jusqu’à se percer sous la poussée de la lave et prendre la forme d’un cratère.  C’est à ce moment qu’apparaît la Paleocaldera de Tejeda.

À la fin de ce premier cycle, l’île est déjà plus ou moins circulaire et se limite à une sorte de cratère fendu en son milieu, elle occupe à peu près les deux tiers de la superficie actuelle. La lave s’est répandue sur les parois en pente du cratère puis s’est solidifiée donnant naissance à des sols nouveaux. Les plus hauts sommets se situent dans sa partie ouest.

 

 

Deuxième cycle

Le deuxième cycle commence après une longue période d’inactivité volcanique. À cette époque, l’érosion a déjà fait son œuvre et modifié profondément la surface de l’île, créant de vastes ravins, qui partent du centre vers la mer, et dressant de profondes falaises sur les rivages.

Pendant ce cycle, les éruptions se concentrent plutôt dans le centre de Gran Canaria, dans des endroits comme Ayacata, La Culata de Tejeda, Las Mesas et Tenteniguada. Ce fut une période très explosive et violente qui donna naissance au “supervolcan” du Roque Nublo qui dépassait les 3 000 mètres d’altitude et qui finit par s’effondrer sur lui-même sous la force de ses propres explosions, projetant au passage dans le paysage le Roque Bentaiga, le Roque Nublo et le Pico de las Nieves.

Après une telle explosion, l’île finit pratiquement rasée et enfouie sous d’abondantes couches de résidus agglomérés qui dépassaient plusieurs centaines de mètres d’épaisseur. Les traces de l’explosion de ce super volcan de la moitié ouest de Gran Canaria sont encore visibles dans de nombreux endroits de l’île, notamment dans le barranco d’Agaete , à Andén Verde, Veneguera, Mogán, Arguineguin, à la Aldea et surtout à Veneguera où l’on peut contempler des couches de roches de couleur vert violet, qu’on appelle d’ailleurs les “Azulejos”.

 

 

Troisième cycle

Le troisième et dernier cycle intervient de nouveau après une longue période d’inactivité volcanique. Sont apparues avec le temps la Caldera de Tejeda et la Caldera de Tirajana, de spectaculaires dépressions géographiques. L’activité de ce cycle se produit presque exclusivement dans la moitié nord de l’île donnant lieu à l’apparition de nouvelles formations volcaniques comme la Caldera et le Pico de Bandama, qui comptent parmi les plus récents et datent d’environ 1 900 ans à peine.

Lors d’une de ces éruptions, s’est formée une nuée ardente qui a parcouru toute la moitié nord-ouest de l’île à la vitesse de 300 kilomètres heure. On pense d’ailleurs que les aborigènes de l’époque en ont probablement grandement souffert. L’explosion a laissé derrière elle un cratère de plus d’un kilomètre de diamètre et de 200 mètres de profondeur, la Caldera de Bandama. Son périmètre dépasse les trois kilomètres et lorsqu’on se rend au fond de la cuvette, on tombe rapidement sur des températures très élevées dans le sous-sol .

C’est également pendant ce cycle qu’on voit surgir des manifestations géologiques comme le Montañón Negro et le Cráter de los Pinos à Galdar – conséquence d’une des irruptions les plus récentes de l’île -, la Montaña de Arucas, la Montaña de Arinaga, le Pico de Osorio, la Montaña de Galdar, La Atalaya, entre autres.

De nos jours, l’île est de nouveau en période d’inactivité volcanique, rien à voir avec ce qu’elle a connu autrefois, mais selon le géographe Alejandro Rodríguez, elle devrait se réveiller d’ici deux ou trois siècles dans un point quelconque du nord est de l’île. D’ici là, Gran Canaria reste un véritable paradis pour les vulcanologues du monde entier qui ne cessent de l’admirer et de l’étudier pour les nombreuses traces du passé, toujours très présentes et si visiblement inscrites dans le paysage et la géologie de l’île.

 

Regardez la vidéo en bas de page et découvrez

UNE RECONSTITUTION ANIMÉE DE LA NAISSANCE

DE GRAN CANARIA

 

 

Lire également à ce sujet :

 

 

 

 

Cet article a été rédigé grâce aux informations fournies par :
Tamarán, pasión por Gran Canaria

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 12, 2019 21:02

Dîner-Spectacle Cabaret

Ne ratez pas le nouveau dîner spectacle "StarWorkers" au Cabaret Garbo's, quatre fois par semaine, réservez en ligne dès à présent avec un simple dépôt.

APPARTEMENT À LOUER

Playa del Inglés, appartement à louer, tout équipé, longue durée, à partir de novembre 2019.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

Recherche par catégorie