Les dunes de Maspalomas protégées et surveillées par une brigade de treize agents

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria juin 30, 2020 11:56

Les dunes de Maspalomas protégées et surveillées par une brigade de treize agents

Les dunes de Maspalomas seront désormais surveillées par une brigade de treize agents provenant de divers paliers gouvernementaux, qui auront pour mandat de protéger le territoire, d’éviter toute activité humaine et d’empêcher tout transit dans l’enceinte de la réserve naturelle.

Une page se tourne sur une des attractions favorites du sud de Gran Canaria, les fameuses dunes de Maspalomas qui devraient connaître une nouvelle vie dans un futur très rapproché. En effet, le Cabildo de Gran Canaria et la mairie de San Bartolomé de Tirajana se sont unis pour prendre des mesures de protection inédites.

Les dunes de Maspalomas sont connues dans le monde entier pour être un espace vierge de grande beauté et de dimensions impressionnantes, le site est d’ailleurs protégé et reconnu comme réserve naturelle unique en son genre. À ce titre, l’endroit est soumis à des règles strictes et son accès est encadré. Depuis des années déjà, tout transit à pied ou à roue y est prohibé et le seul moyen de les traverser est de suivre les chemins officiels déjà tracés, balisés par des piquets de couleur plantés dans le sable, d’une longueur totale de huit kilomètres.

Le récent confinement de deux mois imposé par la crise du coronavirus a rendu tout à coup les gouvernements de l’île encore plus sensibles à la cause écologiste. En redécouvrant l’état des dunes quand elles sont soustraites à toute activité humaine, ils se sont tous émus de la beauté des lieux et ont décidé tout à coup qu’il fallait absolument les laisser tel quel et ne plus jamais y toucher un grain de sable. En conséquence de quoi, le Cabildo de Gran Canaria et la mairie de San Bartolomé (d’ordinaire fauchés comme les blés) ont tout à coup trouvé le budget de recruter du jour au lendemain un bataillon de treize personnes, sept agents gouvernementaux (quatre provenant des services de l’environnement et deux de la police locale) et six agents contractuels, pour former une sorte de brigade de surveillance consacrée à défendre la nouvelle vertu des dunes.

Déambuler librement dans les dunes de Maspalomas comme avant, c’est fini !

Le Cabildo et la municipalité ont déjà prévenu que si les effectifs n’étaient pas suffisants, ils n’hésiteraient pas à faire appel à du personnel des municipalités voisine, et même à des drones pour mener à bien cette tâche que la maire de San Bartolomé présente comme étant un souhait de la population. Pour sa part, le président du Cabildo de Gran Canaria a exprimé le vœu que cette initiative marque clairement la frontière entre un avant et un après, et dans cet après, il n’y a plus trace d’activité humaine dans les dunes.

Seuls les agents assermentés de la brigade de surveillance (soit sept sur treize) auront le pouvoir de dresser des contraventions à tout contrevenant aux règles établies, et celles-ci pourront aller de 150 à 600 euros (et beaucoup plus en cas de dégradation environnementale avérée). De nombreux comportements sont visés, comme par exemple le fait de surfer sur les dunes avec une planche, le fait de dresser des murs de protection pour se faire bronzer, mais aussi pisser en plein air, extraire du sable ou des éléments naturels pour les ramener chez soi, avoir des relations physiques, entre autres… Plusieurs interpellations ont déjà eu lieu au cours du mois passé.

L’objectif est de conserver les dunes vierges et immaculées

L’application de ces nouvelles normes, et les menaces qu’elles sous tendent, sont un coup dur pour tous les amoureux des dunes qui avaient l’habitude d’y passer de longues heures par jour, à se rencontrer entre amis et à prendre le soleil. Il est difficile d’imaginer que tout cela puisse continuer si des agents surgissent à tout moment pour chasser tout le monde et distribuer des contraventions !! Mais les services gouvernementaux affirment que cela servira aussi à débarrasser les dunes de toute une population d’itinérants qui ont pris l’habitude d’y vivre et d’y établir des campements sauvages. Ils seraient, paraît-il, de plus en plus nombreux, beaucoup trop nombreux…

Il semblerait aussi que la municipalité et le Cabildo aient décidé de profiter d’un contexte écologiquement favorable pour se débarrasser de l’image de show room porno permanent et à ciel ouvert qu’ont les dunes de Maspalomas, largement diffusée au niveau international dans Internet, et qui pourrait finir par devenir problématique pour la réputation de l’île. En ce sens, l’impact est particulièrement fort pour les communautés gays et swingers qui constituent la majeure partie des aficionados des dunes mais aussi des clients de la station balnéaire !

Depuis l’annonce de la mise en place de cette patrouille, le 25 mai dernier, l’office du tourisme de Gran Canaria est bombardé de messages de la part de touristes du monde entier qui se demandent ce qu’il va advenir de leurs dunes et de leurs habitudes de vacances à Maspalomas. Tous veulent savoir si, oui ou non, les dunes vont rester accessibles et si on pourra y cheminer librement. Mais l’office du tourisme ne sait même pas quoi répondre exactement…

La crise du coronavirus était peut-être un bon moment pour les différents paliers gouvernementaux pour annoncer des mesures environnementales, mais ce n’est pas forcement le moment idéal pour mécontenter une grande partie de ses clients les plus fidèles et se mettre à dos les plus fervents. Par ailleurs, si les gouvernants de Gran Canaria voulaient vraiment devenir plus écologistes il y avait bien d’autres mesures à prendre, beaucoup plus efficaces et plus prioritaires, que de frustrer la population de son droit légitime d’accéder à un espace naturel.

 

Les dunes de Maspalomas, d’où viennent-elles ? La nouvelle théorie qui change tout

 

 

Lire également sur le sujet :

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria juin 30, 2020 11:56

Réservez en ligne dès maintenant !

De retour à partir du 24 août ! Activité adaptée aux normes sanitaires liées au coronavirus.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.