Les conseils de Liette et Robert, un couple de Québécois en vacances à Maspalomas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 22, 2016 12:56

Les conseils de Liette et Robert, un couple de Québécois en vacances à Maspalomas

Liette Pellerin et Robert Deslauriers sont un couple de Québécois qui ont passé deux mois cet hiver à Maspalomas. C’était leur premier séjour à Gran Canaria et, dès leur retour, ils ont écrit un article pour livrer leurs impressions et donner leurs conseils aux autres voyageurs.

Liette et Robert sont originaires d’une région du sud-est du Québec appelée l’Estrie. Après avoir séjourné de janvier à mars à Maspalomas, ils ont publié un compte rendu de vacances sur un site Internet local sous la rubrique “Voyages et escapades : découvrir le monde à la retraire”. Voici ce qu’ils ont retenu de Gran Canaria…

Gran Canaria est l’île du printemps éternel, même en hiver. Nous avons loué un logement avec AirBnb pour huit semaines cet hiver au sud de cette merveilleuse île. Notre appartement se trouvait exactement à Bahia Feliz, à quelques kilomètres de Maspalomas. À partir de là, on peut se déplacer facilement pour rejoindre le phare de Maspalomas. Ça ne prend que 15 minutes en autobus ou 30 minutes à pied en passant par la mer. Nous y sommes allés plusieurs fois.

Le phare de Maspalomas

Faro-MaspalomasMaspalomas comprend plusieurs stations balnéaires s’étendant sur 17 kilomètres de littoral avec de larges plages de sable, des eaux tranquilles et un excellent climat toute l’année. C’est un paradis pour les amoureux de la baignade et les vacances en famille. Liette et Robert ont beaucoup apprécié le phare de Maspalomas et ont retenu qu’il a fallu installer un quai équipé d’une petite rampe spécialement pour apporter et décharger les matériaux nécessaires à sa construction. En effet, comme l’endroit est isolé et qu’il était autrefois totalement inhabité, le seul moyen d’y accéder était de venir en bateau par la mer.

Le Faro de Maspalomas a été construit en 1886. Il a fêté ses 125 ans récemment. Autrefois, il illuminait la route des bateaux de lignes maritimes qui naviguaient entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique. C’est le seul témoin centenaire du passé dans cette partie de l’île. Le quartier tout autour du monument a été aménagé, on y trouve une promenade de plusieurs kilomètres, où se produisent des artistes, ainsi qu’un excellent choix de restaurants avec de belles vues sur la mer, des plages et de merveilleuses sculptures de sable. Les magasins sont dignes de « Beverly Hills », c’est l’un des quartiers les plus agréables de Maspalomas, idéal pour celles et ceux qui veulent faire des achats griffés ou aller jouer au casino.

Les dunes de Maspalomas

Liette et Robert ont également particulièrement aimé les dunes de Maspalomas et rappellent que ce phénomène naturel appartient au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Le matin, on a l’impression que personne n’y a jamais encore mis les pieds et le soir on ne saurait dire quelle partie a été piétinée. C’est un endroit où règnent la paix et la tranquillité. Les Dunes sont un Sahara en miniature. Il faut s’y promener et s’y perdre. Le contraste entre le bleu de la mer et le sable blanc est saisissant.

Dunes de MaspalomasLes deux auteurs de l’article soulignent que les Dunes de Maspalomas sont une zone appréciée des nudistes et de la communauté gay et qu’il faut garder cela à l’esprit lorsqu’on s’y promène. Ils mentionnent également les kiosques de plage qui permettent de prendre un rafraîchissement et qui disposent de toilettes. Chacun d’entre eux porte un numéro, le premier est le plus près du phare puis les numéros augmentent au fur et à mesure que l’on s’éloigne. La partie nudiste commence au kiosque nº 5 et se prolonge jusqu’à Playa des Inglès.

Depuis 1994, les dunes ont été désignées Parc National. Leur superficie est de 400 hectares et l’une des façons les plus ludiques pour apprécier le site est de s’y balader à dos de chameau. C’est un must de s’y promener au coucher du soleil. Mais si vous préférez marcher et découvrir l’endroit à pied, il est préférable de porter des souliers, car le sable est brûlant.

La température la plus clémente de la planète

Nous avons adoré notre hiver à Bahia Feliz, concluent les deux Québécois. La moyenne de la température a tourné autour de 22º C entre janvier et mars, ce dernier mois étant le plus chaud. Nous n’avons pas eu une goutte de pluie et la température est uniforme entre le jour et la nuit, ajoutent-ils. À notre connaissance, c’est la température la plus clémente de la planète.

En plus des dunes et du phare, Liette et Robert suggèrent également de visiter le Palmitos Park (parc ornithologique, avec un aquarium et une maison de papillons), le Holiday World (un parc d’attractions avec des manèges), les parcs aquatiques Aqua Land et Ocean World, le parc thématique Sioux City (inspiré par l’ouest américain, les cow boys et les indiens) et le Monde Aborigène (un parc musée qui illustre la vie des aborigènes canariens).

En lire plus sur le sujet :

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 22, 2016 12:56
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*

Vos vacances moins chères

Commandez la carte VIP Club Ici Gran Canaria et obtenez 10% de réduction sur 20 boutiques et restaurants.

CATAMARAN L’EXCELLENCE VIP

Évadez-vous et prenez le large à bord de L'Excellence VIP, le catamaran le plus exclusif et futuriste de Gran Canaria.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

Articles classés par mois