Les cartons de Cécilou, ou une nouvelle vie d’artisan à Gran Canaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria novembre 27, 2014 12:33

Les cartons de Cécilou, ou une nouvelle vie d’artisan à Gran Canaria

Faits saillants

  • Après une formation en biologie et une longue expérience dans une ferme agricole de Gran Canaria, Cécile Leroy se sent interpellée un beau jour par l'artisanat et la fabrication d'objets en carton ou en papier. En l'espace de deux ans seulement, elle s'est totalement reconvertie dans son nouveau domaine et expose à présent fièrement ses créations dans les foires de la Fedac, à Las Palmas et à Masplomas.

Autres articles pertinents

C’est au terme d’un long et riche parcours que Cécile Leroy s’est révélée à elle-même, un peu par hasard, en découvrant l’artisanat du carton et du papier, il y a tout juste deux ans. Le début d’une grande aventure…

Aujourd’hui membre de la Fedac, Cécile Leroy perfectionne son art et fabrique toutes sortes d’objets comme des meubles en carton, des bibelots et des bijoux en papier. Pour la vente, elle dispose d’un kiosque dans le local de l’Asociación Artesana Tirjanak, en plein cœur du centre commercial Anexo II à Playa del Inglés.

Rien ne prédisposait Cécile Leroy, une universitaire mère de deux enfants, à exercer un jour un travail manuel et à se retrouver exposante dans une foire artisanale. C’est pourtant ce qui lui est arrivé au terme d’un sinueux périple qui l’a menée de France jusqu’en Afrique puis encore en France et finalement à Gran Canaria où elle vit depuis maintenant dix ans.

DSCN4286Originaire de banlieue parisienne, Cécile se consacre d’abord à ses études en biologie qu’elle mène jusqu’au DESS. Puis, avec son compagnon de l’époque, elle part pour l’Afrique et s’installe au Burkina Faso où elle travaille entre autre pour une ONG chargée de la gestion des ressources naturelles. Elle y passera quatre ans avant de prendre de nouveau le chemin de la France.

Mais trois ans plus tard, l’envie de bouger refait surface et c’est cette fois à Gran Canaria que Cécile déménage avec sa petite famille ; un choix qui ne se fait pas au hasard puisque c’est la terre natale de son compagnon. Ils ont alors un projet qui les anime tous les deux : monter une ferme d’agriculture biologique, activité qu’ils veulent compléter en louant des chambres d’hôte. Et c’est sur cette ferme, alors qu’elle est déjà immergée dans son nouveau domaine, que la vie de la jeune Française va prendre un cours radicalement différent.

 

Changement de vie radical

Un jour, les arbres fruitiers de l’exploitation agricole tombent malades. Cécile cherche dans Internet une façon de les soigner et au lieu de trouver son remède miracle, elle s’arrête sur une page qui explique comment monter des meubles en carton, elle se sent interpellée au point de vouloir essayer pratiquement sur-le-champs. C’est une révélation ! Le temps d’acheter le matériel nécessaire et la voici à DSCN4274l’ouvrage. Très vite, la passion prend le dessus et le travail manuel finit par accaparer tellement Cécile qu’elle se montre de moins en moins disponible pour la ferme agricole. La reconversion a déjà commencé !

La jeune mère de famille se prend toujours plus au jeu. Elle achète deux livres qui l’aident à approfondir son apprentissage. Se plonge dans son nouvel univers. Elle apprend tout toute seule. “Quand je fais des meubles, dit-elle, c’est comme si je me coupais du monde. Je suis comme dans une bulle. Je ne vois plus le temps passer. Je n’ai plus conscience de ce qui se passe autour de moi. Ça m’accapare complètement”. Déjà, la ferme biologique est en train de perdre du terrain…

 

Le choix de l’artisanat

En 2012, les choses s’accélèrent et se confirment. Cécile prend un stand à la Feria de las Artes y Artesania de Maspalomas. C’est la première fois qu’elle expose son travail. Elle présente alors surtout du mobilier pour chambres d’enfants : un petit banc, des commodes, une bibliothèque, un fauteuil, table de nuit … Elle sait déjà que l’artisanat va prendre désormais une  place de plus en plus importante dans sa vie. Très vite, elle se perfectionne et s’ouvre à de nouvelles techniques, de nouvelles réalisations. Elle crée des coupes, des lampes, des boîtes, des cadres, des miroirs. Elle est d’ailleurs particulièrement fière de ces derniers qui constituent son produit vedette, avec les serre-tête, les boîtes et les bagues.

CDSCN4270écile devient membre de la Fedac, elle participe régulièrement aux férias organisées au Faro de Maspalomas et signe ses créations du nom de Cécilou. Depuis peu, elle a également lancé une gamme de bijoux fantaisie, composée des bagues, boucles d’oreille et serre-têtes. Tout ce qu’elle produit est fait 100 % à la main, en carton et papier, recyclé ou pas. Le soir, elle s’installe à une petite table sur sa terrasse et chaque jour elle dessine et confectionne ses nouveaux modèles. Il faut infiniment de patience et de précision pour découper au cutter les petites bandes de papier qu’elle utilise par la suite.

En janvier 2015, Cécilou exposera le fruit de son travail à la Feria San Telmo de Las Palmas – un événement très important qui réunit chaque année les meilleurs artisans de l’île. Le reste du temps, on peut découvrir ses œuvres du lundi au vendredi au local de l’Asociación Artesana Tirjanak qui regroupe pas moins de 14 artisans différents, en plein cœur du centre commercial Anexo II à Playa del Inglés. Elle n’y est pas tous les jours, mais on est sûr de pouvoir la rencontrer tous les lundis. Avec leurs couleurs chatoyantes, leurs formes originales et la perfection de leur réalisation, les créations en cartons et papiers de Cécilou constituent un cadeau original au moment de Noël ou un beau souvenir de voyage au retour de Gran Canaria. Qui plus est, la conscience  environnementale et écologique qu’on devine derrière les articles de Cécilou, leur donne une valeur ajoutée très dans l’air du temps et bien appréciable !

Visitez notre galerie pour découvrir les créations de Cécile Leroy

 

Réservez dès à présent votre excursion guidée et découvrez vraiment Gran Canaria !

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria novembre 27, 2014 12:33
Écrire un commentaire

1 commentaire

  1. joëlle Lachaud novembre 28, 18:25

    Lorsque je suis allée visiter les Canaries, j’ai pu voir les créations de Cécile, j’ai flaché aussi sur ses miroirs et surtout sur ses meubles en carton, très solides, très beaux, en plein dans le concept et l’avenir d’utilisation des déchets. Malheureusement aux Canaries, il reste encore beaucoup de chemin à faire par rapport au bio, à l’acceptation d’un matériau qui n’est pas “noble”.
    En tout cas sympa votre site, qui donne envie de visiter les Canaries un peu différemment, et surtout à Laspalomas, où l’on a plutôt envie de fuir, enfin moi.
    Merci à vous et à Cécile pour ce rappel de bons souvenirs. Joëlle

    Reply to this comment
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*

Vos vacances moins chères

Commandez la carte VIP Club Ici Gran Canaria et obtenez 10% de réduction sur 20 boutiques et restaurants.

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Articles classés par mois