À 30 ans, le français Frédéric Morand participe pour la première fois à la TransGranCanaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 19, 2016 18:53

À 30 ans, le français Frédéric Morand participe pour la première fois à la TransGranCanaria

Il a 30 ans, vit en Haute-Savoie, est originaire de Normandie, et il va participer pour la première fois à la TransGranCanaria, la célèbre course de trail. À quelques jours du départ, le français Frédéric Morand a répondu à nos questions et nous a livré ses impressions.

La TransGranCanaria se déroulera les 4 et 5 mars prochains entraînant dan son sillage de nombreux athlètes du monde entier dont de plus en plus de Français. Parmi eux, le jeune trailer Frédéric Morand qui s’est inscrit à l’épreuve mythique des 125 kilomètres. Entrevue avec un coureur décontracté et de haut niveau.Frédéric Morand

Frédéric, vous êtes un passionné du trail, comment cette passion est-elle arrivée dans votre vie ?

Je fais de l’athlétisme depuis mes 14 ans, âge où j’ai commencé à pratiquer toutes les disciplines que cette activité comporte, en me spécialisant notamment dans le 400 mètres haies. Je me suis mis au trail en 2010, après avoir fait le tour du Mont-Blanc en onze jours l’année précédente, au cours d’une rando entre copains qui m’avait fait rêver avec les montagnes.

Vous avez suivi une formation spéciale ?

J’ai fait des études dans le sport quand je vivais encore en Normandie, ma région de toujours, et j’ai une licence (bac +3) en sciences et techniques des activités physiques et sportives – mention entraînement sportif -, plus un diplôme universitaire de préparation physique haut niveau et mon brevet d’état athlétisme… voilà pour les principaux diplômes !

Est-ce que le trail est devenu votre activité professionnelle ou vous menez une autre carrière parallèlement ?

Aujourd’hui, je réside en Haute-Savoie depuis presque quatre ans et je baigne dans le trail à 100 % puisque d’un côté je pratique l’ultra trail à titre totalement touristo-amateur, et d’un autre je travaille dans un magasin de course à pied à Genève, le Running Planet Genève. Je suis aussi coach de trail et préparateur physique indépendant dans mon nouveau club : Trail The World !

Frédéric MorandEst-ce que c’est la première fois que vous participez à la TranGranCanaria ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire à cette épreuve ?

Oui, c’est la première fois que je fais cette course. Je suis venu en mai 2014 à Gran Canaria et je suis tombé sous le charme de cet endroit… il fallait que j’y revienne. Et si c’est pour y courir un trail qui traverse l’île du nord au sud, encore mieux !! Fin janvier 2016, je suis revenu passer une semaine avec une amie pour visiter et aussi pour repérer le parcours de la course. Nous avons sillonné une bonne partie de l’île, en voiture et à pied, et depuis je suis encore plus sous le charme ! Pour moi, faire un ultra trail sous le soleil des Canaries, c’est vraiment magique…

Quel est votre objectif avec cette course ? Est-ce que vous visez un classement ou une position en particulier ? Cela demande un entraînement spécial ?

Quand je me suis inscrit, j’avais juste à l’esprit de faire de mon mieux, ce qui signifie pour moi un peu plus que le milieu de peloton… Mais depuis j’ai eu l’incroyable chance d’être tiré au sort à la mythique et terrible course Hardrock 100 aux USA en juillet prochain, et du coup, la TGC me servira en quelque sorte de préparation. Comme je vis en Haute-Savoie, où les conditions météos sont déplorables, surtout depuis le début d’année 2016, se préparer à un ultra trail aux Canaries n’est pas la chose la plus simple pour moi, il m’est très difficile de faire de longues sorties en montagne dans la neige. Du coup, j’ai révisé mes objectifs et je vais surtout essayer de finir en gérant la course et la chaleur du mieux possible. Arriver dernier mais dans le temps limite m’irait très bien !

Frédéric MorandSelon vous quelles sont les particularités de la TransGranCanaria ? Est-ce une course facile, plus longue que les autres, plus sauvage ?

Je pense que ça sera un trail très très exigeant. Le parcours a l’air varié mais je redoute particulièrement la chaleur qu’il pourrait faire. Déjà qu’en randonnant fin janvier en altitude, j’étais presque en surchauffe…, alors ça promet ! L’épreuve implique de passer deux nuits à courir (le départ est à 23h), il y aura donc une grosse fatigue à gérer.  Cela dit, depuis que j’a passé six jours et six nuits en course lors des 330 km du Tor des Géants en 2014, ça me fait moins peur. Je ne connais pas le technicité propre au terrain de Gran Canaria, mais quand on entend dire par la plupart des coureurs que la course “commence” au km 80… aie aie aie !

D’autres athlètes français ont également annoncé leur participation à la course, est-ce que vous avez une  idée du nombre de Français qui vont y participer en tout ? Comment expliquez-vous l’engouement des Français pour cette course ? 

La France est vraiment LE pays du trail, c’est un sport en pleine explosion et avec l’engouement qu’il suscite, cela n’est pas étonnant qu’il y ait de nombreux participants. Au niveau du nombre, je n’ai pas vraiment d’idée… je dirais au feeling une cinquantaine peut-être…. De plus en plus de trailers veulent tenter de longues distances. Depuis deux ou trois ans, la TGC est de plus en plus connue en France. Sébastien Chaigneau l’a déjà gagné en 2012 et 2013, et Antoine Guillon est monté sur le podium en 2015. Le climat et la situation exceptionnelle des îles Canaries, avec tout ce que cela représente, doivent y être aussi pour quelque chose. Qui plus est la TGC fait partie maintenant du circuit mondial de trail, elle attire de plus en plus de coureurs d’élites, ce qui intrigue aussi les amateurs. Et comme la France est – à mon sens – le pays où le trail est le plus visible, cela peut expliquer l’intérêt des Français !

Frédéric MorandEst-ce que vous allez faire le voyage à Gran Canaria tout seul ou vous vous déplacez en équipe ? 

Quand je me suis inscrit, j’étais seul et je n’avais aucune idée de avec qui j’irai. Mais quand j’ai partagé l’info sur Facebook, j’ai deux amis proches, qui font partie du Team Running Planet Genève, qui se sont inscrits aussi, puis un troisième, mais sur le format 80 km. Par la suite, j’ai convaincu une amie traileuse de venir tenter le 80 km, et elle amènera une amie à son tour. Ajoutez à cela que je connais également quelques trailers sur place. On sera donc un petit groupe.

Vous allez courir avec d’autres participants ou vous faites la course en solitaire  ? 

Dans le cadre de notre nouvelle association Trail The World – qui propose un service d’accompagnement sur des trails lointains dont la TransGranCanaria -, nous accompagnons deux trailers qui nous font confiance, c’est le début d’une nouvelle aventure ! Au niveau de la course en tant que telle, peut-être que nous commencerons à trois au départ, mais je vais vite laisser partir mes deux potes qui vont aller bien plus vite que moi… Et je vais prendre mon rythme comme à mon habitude.

Pour finir, est-ce que la TransGranCanaria représente un gros investissement financier ? Vous devez prendre les frais en charge personnellement ou les dépenses sont couvertes par un club sportif, des sponsors, etc ?

Les frais ne sont pas énormes pour venir courir à Grande Canarie. Le prix du billet d’avion reste raisonnable, à environ 300 euros, et pour le logement je partage une chambre avec mes deux amis du jeudi au lundi. Ensuite, je verrai où ma tente me porte… En revanche, le montant de l’inscription pour la course est de 165 €, et ça c’est ce qui fait le plus mal ! Par chance, j’ai en effet des sponsors. Le magasin où je travaille, Running Planet Genève, m’aide beaucoup au niveau de tout l’équipement et du matériel de course. Merci à eux !

En lire plus sur le sujet :
Une pléiade d’athlètes français au départ de la course TransGrancanaria 2016 en mars

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 19, 2016 18:53
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*

Vos vacances moins chères

Commandez la carte VIP Club Ici Gran Canaria et obtenez 10% de réduction sur 20 boutiques et restaurants.

CATAMARAN L’EXCELLENCE VIP

Évadez-vous et prenez le large à bord de L'Excellence VIP, le catamaran le plus exclusif et futuriste de Gran Canaria.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

Articles classés par mois