Le plus récent roman de l’auteur canarien Jonathan Allen traduit en français et publié à Paris

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria décembre 19, 2014 22:32

Le plus récent roman de l’auteur canarien Jonathan Allen traduit en français et publié à Paris

Faits saillants

  • Jonathan Allen est professeur à l'université de Las Palmas. Ce passionné de littérature, multilingue et nourri de culture française, consacre son temps libre à l'écriture. Il est l'auteur de plusieurs recueils de nouvelles et de romans, dont le plus récent "Julie et la guillotine" a été traduit en français et récemment publié à Paris dans une collection de lettres canariennes.

Autres articles pertinents

Issu d’une famille multiculturelle, Jonathan Allen grandit au contact de trois langues simultanément et parle espagnol, anglais et français dès son enfance, mais c’est autour de son identité canarienne qu’il se construit. Enraciné à Gran Canaria, il devient professeur à l’université de Las Palmas et voue sa vie à sa passion pour la littérature.  Il est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles et de romans, dont le dernier Julie et la guillotine, vient d’être traduit en français et publié à Paris.

Dès son adolescence, qu’il partage entre le Royaume-Uni et les îles Canaries, Jonathan Allen voue un culte à la littérature. Il dévore les livres, notamment Balzac qui lui fait découvrir le grand roman français. Très vite, il s’essaie à ses propres textes, des petits contes, des récits, mais ce n’est qu’à 39 ans qu’il pense avoir trouvé son style et qu’il se décide à écrire pour de vrai. Il se lance alors dans un projet ambitieux car ce n’est pas un simple roman qu’il entreprend mais une trilogie entière, trois volumes d’un coup, six cents pages au total !

Julie Guillotine Jonathan AllenPubliée de 2004 à 2008, sa fresque historique Arturo Rey de Erbania (Arthur roi d’Erbanie) revient sur la période où les îles Canaries étaient sous influence française, de par la présence du seigneur normand Jean de Béthencourt. D’ailleurs, le professeur Allen aime à rappeler au passage que le français est la première langue européenne qu’ont parlé les anciens Canariens, bien avant d’entendre un mot d’espagnol. Ce livre a été publié à Madrid chez Huerga y Fierro Editores. Il a connu un beau succès public.

À peine un an plus tard, en 2009, le professeur Allen signe une autre belle réussite. Son deuxième roman, El sueño de Praga (Le Rêve de Prague) paraît chez un éditeur canarien, IDEA à Tenerife, et a la chance de se trouver rapidement traduit en tchèque, langue dans laquelle il a déjà connu deux éditions, tandis qu’une parution en allemand est prévue pour bientôt. Il s’agit d’un récit de 140 pages sur l’histoire de l’art, qui met en scène deux collectionneurs canariens.

Après trois recueils de nouvelles parus en deux ans (2010-2011), Jonathan Allen revient au roman en 2012 avec Julia y la guillotina et c’est avec ce volume qu’il va pénétrer le marché français pour la première fois puisque le livre est admirablement traduit par Marie-Claire Durand-Guiziou et Jean-Marie Flores et publié sous le titre Julie et la guillotine par les éditions L’Harmattan à Paris. Et pour couronner le tout, cette édition figure dans une jeune collection de Lettres Canariennes qui vient d’être créée et qui compte seulement quelques titres.

L’histoire raconte comment le vie de la jeune Julie, lycéenne à Paris, est brutalement perturbée quand elle se sent tout à coup reliée au destin de son ancêtre, Juliette, morte guillotinée sous la Révolution. Jonathan Allen aime les histoires avec deux narrateurs, quand la conscience est double. Même s’il récuse l’idée de faire du roman historique, il sait que l’histoire tient une place importante au cœur de son œuvre. “J’aime observer la relation entre le présent et l’histoire, reconnaît-il. Cela permet de mieux se comprendre, de sentir ce qui se passe. Sans conscience de ce qui s’est passé avant, un homme n’est pas complet.”

Jonathan Allen souhaite écrire des livres qui puissent unir le présent et le passé, tel le Don Quichotte de Cervantes qui vivait à la fois dans son époque et dans une chevalerie médiévale d’un autre temps. Il n’hésite pas à flirter avec le fantastique et à faire revivre des fantômes. Et pour preuve, son prochain roman est une histoire de vampires ! Mais ce que veut Jonathan Allen avant tout, c’est raconter des histoires. “Je fais de la littérature”, tient-il à préciser.

Info et renseignements :

Julie et la guillotine, de Jonathan Allen (2014)
Traduction de Jean-Marie Flores et Marie-Claire Durand-Guiziou
Éditions L’Harmattan (Paris), collection Lettres Canariennes

146 pages ; 14,50 €

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria décembre 19, 2014 22:32
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Dîner-Spectacle Cabaret

Ne ratez pas le nouveau dîner spectacle "StarWorkers" au Cabaret Garbo's, quatre fois par semaine, réservez en ligne dès à présent avec un simple dépôt.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

APPARTEMENT À LOUER

Playa del Inglés, appartement à louer, tout équipé, longue durée, à partir de novembre 2019.

Recherche par catégorie