Las Coloradas, une petite enclave urbanisée dans une zone protégée de La Isleta à Las Palmas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 30, 2016 14:31

Las Coloradas, une petite enclave urbanisée dans une zone protégée de La Isleta à Las Palmas

C’est un quartier caché et totalement méconnu de Las Palmas, Las Coloradas est une minuscule enclave urbanisée située en plein cœur de la réserve naturelle protégée de La Isleta. On y accède par une route unique, les services sont limités et l’endroit vit en dehors du monde.

Certains l’appellent “le nord du nord”, c’est l’agglomération urbaine la plus extrême de Gran Canaria, un des derniers quartiers authentiques de Las Palmas. Las Coloradas ne compte que quelques rues, très peu de gens connaissent son existence, on n’y croise jamais aucun  touriste et les vues sur la mer sont époustouflantes.

Las_Coloradas,_Gran_CanariaVous n’avez jamais entendu parler de Las Coloradas et c’est normal, personne n’en entend jamais parler, l’endroit est isolé au bout d’une presqu’île, il ne s’y passe jamais rien et à moins d’être poussé par une curiosité extrême ou une motivation spéciale, vous n’avez aucune raison de vous y rendre. Pourtant, ce petit quartier est une curiosité en soi, sans aucun autre équivalent sur l’île, et juste à ce titre, il mérite la visite.

Las Coloradas ne compte que quelques rues, une dizaine en tout, quatre à peine dans le sens nord-sud et les autres à la perpendiculaire ou en périphérie. Le territoire est tout petit, une véritable enclave urbaine, presque une anomalie, perchée sur une des collines de La Isleta, au nord de Las Palmas, en plein cœur d’une zone naturelle protégée. À ses pieds, la plage du Confital s’étend majestueusement et tout le long de la promenade on jouit de points de vue exceptionnels sur la mer à l’horizon.

La superficie de l’ensemble n’est même pas de neuf hectares, le périmètre total d’à peine un peu plus d’un kilomètre, on en fait le tour à pied en quelques minutes seulement. La physionomie du bourg est celle d’un rectangle parfaitement dessinée et bordé d’un impressionnant terrain de football. Une enclave à l’état pur. Un quartier caché, ignoré. Las Coloradas ne dispose d’aucun service à part un collège public et une pharmacie. On y croise néanmoins un supermarché, deux ou trois restaurants – dont le célèbre El Padrino qu’on ne peut pas rater à l’entrée du bourg – et divers ateliers d’artisans.

À Las Coloradas, le développement urbain est bloqué depuis des années et figé pour l’éternité. Impossible de construire et de s’étendre encore plus, le territoire est limité de tous bords, d’un côté par la configuration géographique des lieux et de l’autre par la zone militaire qui frôle l’agglomération. De toute façon, en tant qu’espace naturel, le territoire est protégé. Ici, le temps semble s’être arrêté. On se sent loin de tout. Des enfants jouent dans les rues, les résidents passent des heures assis sur les trottoirs à ne rien faire. On se croirait ailleurs.

En savoir plus ? Posez-nous une question.

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 30, 2016 14:31