La fabuleuse histoire du train vertébré de Gran Canaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 28, 2016 23:12

La fabuleuse histoire du train vertébré de Gran Canaria

On l’appelait le train vertébré et son tracé devait relier Las Palmas à Maspalomas, suspendu dans les airs en suivant un rail de béton. Ce fabuleux projet ultra futuriste n’a été construit que sur un kilomètre et demi dans les années soixante-dix avant d’être abandonné.

Il fut un temps où Gran Canaria était à l’apogée de la technologie avec ce prototype de train ultra moderne qui devait relier le nord et le sud de l’île en suivant le bord de mer suspendu sur un rail de béton. Entrepris en 1972 et inauguré le 26 juin 1974, il a finalement été abandonné et démantelé de fin 1975 aux débuts 1976 .

1935464_297020110326158_2008555475_nCeux qui ont connu les années soixante-dix se souviendront que ce fut la grand époque des trains monorails montés sur béton. On croyait alors beaucoup dans ce nouveau mode de transport qui ressemblait à un aéroglisseur et semblait flotter sur le sol à une vitesse qui pouvait atteindre facilement les 200 kilomètres heure, un record pour l’époque, et presque sans consommation d’énergie. La France a fait ses propres essais avec l’aérotrain Bertin dont on construisit plusieurs tronçons au nord d’Orléans (entre Saran et Ruan) et à Gometz-le-Châtel (Essone), avant d’y renoncer au profit du TGV. Mais il y eu aussi toutes sortes d’autres prototypes dans bien d’autres pays notamment en Allemagne, aux États-Unis, en Malaisie et au Japon.

À Gran Canaria, le projet s’appelait le train vertébré. C’était un train aérien imaginé par l’ingénieur Alejandro Goicoechea et développé par SATV (Sociedad Anónima de Trenes Vertebrados). Les travaux étaient placés sous la direction de l’entreprise Transeuropa qui commença à construire un premier tronçon de rails surélevés en 1972 le long de l’avenue Maritime à Las Palmas, plus précisément entre l’avenue Juan XXIII et le Parque San Telmo. Le 25 mai 1974, les différents éléments du train, séparés en modules, arrivèrent par bateau à bord du Monte Berretin. Ce fut tout un événement ! Chaque bloc comprenait 8 sièges et mesurait 2,50 mètres environ. Il fallait ensuite les fixer les uns aux autres pour composer la rame, d’où l’impression d’un train vertébré. La voiture inaugurale était constituée de quatre modules intérieurs plus un élément extérieur pour la conduite à chaque extrémité.

303899_297020146992821_133145582_nLe train vertébré avait été construit par Siemens, toutes les roues étaient motrices et chacune possédait son propre moteur, le tout pouvant propulser le train à une vitesse de 180 km heure. Le tracé prévu était constitué d’une voix unique qui devait se doubler aux différents arrêts du parcours ainsi qu’au terminus de Maspalomas pour permettre aux trains de se croiser. Dès le début, les travaux prirent beaucoup de retard et il fallut demander plusieurs fois à prolonger les permis attribués pour pouvoir les reprendre et continuer les chantiers.

L’inauguration officielle eut lieu au cours d’une première démonstration publique le 26 juin 1974 à laquelle n’assistèrent que l’ingénieur Alejandro Goicoechea, promoteur du projet, et le Directeur Général des Transports Terrestres (du ministère des Travaux Publics espagnol). Tous les officiels canariens et les autorités locales ayant décidé de boycotter la cérémonie pour manifester leur opposition. À cette occasion, le train roula seulement à petite vitesse car on ne pouvait utiliser qu’un groupe électrogène portable, la ligne n’étant pas encore raccordée au réseau électrique.Desmontaje_del_tren_vertebrado_que_hubo_en_la_Avenida_Martima_de_Las_Palmas_de_Gran_Canaria-1024x668

Très vite les critiques furent très nombreuses à s’élever. On déplorait non seulement la laideur de la voie surélevée en béton mais aussi le choix du tracé en bord de mer qui gâchait le rivage, le paysage et la vue sur les côtes. D’autres déploraient le manque de sécurité car une partie du parcours devait se faire au beau milieu de l’autoroute au-dessus des voitures. Finalement, face à la protestation générale, le financement vint à manquer et le ministre Enrique Martínez Cañavate prononça la sentence de mort du train vertébré en 1975. Celui-ci fut démonté au cours des mois qui suivirent, il n’en reste aujourd’hui plus rien, que des images et des vidéos qui font rêver.

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 28, 2016 23:12
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Dîner-Spectacle Cabaret

Ne ratez pas le nouveau dîner spectacle "StarWorkers" au Cabaret Garbo's, quatre fois par semaine, réservez en ligne dès à présent avec un simple dépôt.

APPARTEMENT À LOUER

Playa del Inglés, appartement à louer, tout équipé, longue durée, à partir de novembre 2019.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

Recherche par catégorie