Ils ont choisi de quitter Nîmes pour s’installer à Gran Canaria et vivent une belle aventure

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria juin 21, 2018 22:29

Ils ont choisi de quitter Nîmes pour s’installer à Gran Canaria et vivent une belle aventure

Cela faisait déjà trois ans que Neige et Kevin en parlaient, qu’ils en rêvaient… Ce couple de jeunes Français, originaires de Nîmes, a finalement quitté la France pour s’installer à Gran Canaria, en quête d’une meilleure qualité de vie dans le sud de l’île.

 

Âgés respectivement de 24 et 23 ans, Neige et Kevin n’en pouvaient plus de la France, de l’insécurité partout et des mauvaises conditions économiques. Après s’être renseigné pendant trois ans sur Gran Canaria, ils ont enfin décidé de passer à l’acte et voici qu’en moins d’un mois ils se sont déjà trouvé un logement et un travail.

Pour Neige et Kevin, l’aventure a commencé il y a déjà trois ans. Alors que le couple venait tout juste de se constituer, Kevin avait déjà en tête son rêve de partir vivre à Gran Canaria… et il n’a pas fallu très longtemps pour qu’il parvienne à intéresser Neige à son idée, et pour la convaincre de le faire avec lui. Les deux amoureux sont d’emblée très motivés et font preuve d’une grande détermination.

“À l’origine, c’est un commerçant de Nîmes qui m’a parlé de Gran Canaria pour la première fois“, raconte Kevin. Cette personne venait en vacances dans le sud de l’île depuis des années déjà et lui a longuement parlé de Maspalomas.

Selon lui, Gran Canaria est la destination idéale pour les jeunes qui veulent travailler et réussir dans la vie. “C’est pour les gens qui bossent“, a-t-il insisté. Un conseil qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd… Kevin s’est mis aussitôt à se renseigner, à consulter des sites dans Internet, à recueillir toute sorte d’information.

De meilleures conditions de vie

Quand ils racontent leur vie en France, Kevin et Neige évoquent un climat d’insécurité permanent, même dans une petite ville comme Nîmes, à toute heure du jour, quel que soit l’endroit, l’ambiance est pesante, on sent comme une menace, il faut toujours faire attention, on est sans cesse interpelé, voire pire. “À la fin, on finissait par s’enfermer chez nous, on n’avait plus envie de sortir…”

Côté économique, la situation n’était guère plus reluisante. Des emplois précaires et rares, de mauvaises conditions de travail. Bref, ils n’en pouvaient plus et se sont mis rapidement à souhaiter une vie meilleure, plus calme, plus harmonieuse. Ailleurs.

Neige et Kevin sont arrivés à Gran Canaria il y a environ un mois maintenant. Ils ont pris chacun leur sac, attrapé leurs économies, et ont rejoint l’aéroport de Barcelone, avec leur petit chat dans un panier. C’était la première fois qu’ils prenaient l’avion et la première fois qu’ils allaient à Gran Canaria. Trois heures plus tard, ils découvraient enfin la terre dont on leur avait tant parlé, où ils n’avaient jamais mis les pieds et qui allait devenir leur nouvelle maison. Ils n’en croyaient pas leurs yeux !

Un rêve qui se réalise

Pour les premiers jours, Neige et Kevin avaient loué un petit bungalow dans un complexe touristique, mais dès leur arrivée, les deux amoureux se sont présentés partout et ont frappé à toutes les portes. Leur objectif ? Trouver un logement stable en priorité, et un emploi tout de suite après. Ils ne sont pas timides, comme ils disent, “on a la tchache et on n’a pas peur des gens”. Neige parle déjà espagnol, elle l’a appris à l’école et s’en souvient assez bien, tandis que Kevin s’y met déjà, sur le terrain.

Et puis, tout s’est fait très vite. D’abord quelques sueurs froides avant de trouver comment s’y prendre, puis une rencontre, une bonne âme, un directeur d’établissement hôtelier qui leur offre à la fois un logement et un travail pour tous les deux. On leur a proposé un contrat et ils vont déjà pouvoir commencer les démarches administratives pour obtenir leur statut de résident.

Neige et Kevin n’en reviennent pas de la manière dont se font les choses ici. “Les gens sont si gentils”, disent-ils, “tout le monde te dit bonjour, on peut marcher dans les rues sans croiser de regards noirs, même la nuit, et le climat est extraordinaire, on se lève tous les matins avec un beau soleil !” Tous deux se disent extrêmement reconnaissants pour l’aide qu’on leur a offert. Et bien sûr, ajoutent-ils en choeur, ils ne regrettent rien et n’ont aucune envie de repartir !

 

 

Lire également sur le même sujet :

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria juin 21, 2018 22:29