Les locations de vacances par des particuliers dans les zones touristiques ne sont toujours pas autorisées

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mai 28, 2015 10:22

Les locations de vacances par des particuliers dans les zones touristiques ne sont toujours pas autorisées

Depuis que le gouvernement canarien s’est approprié les zones touristiques de l’archipel pour en offrir la gestion exclusive aux entreprises privées, les propriétaires particuliers ne cessent de se battre pour obtenir le droit de louer leur propres appartements aux touristes, mais ce droit vient de leur être refusé une fois de plus.

Le nouveau décret régulant les locations de vacances dans l’ensemble de l’archipel canarien a été adopté ce vendredi 22 mai et confirme l’impossibilité pour un propriétaire privé de louer son logement pour une courte durée s’il est situé dans un secteur touristique.

Ascav-LogoC’est un des sujets brûlants depuis des années déjà et qui donne lieu à de nombreuses protestations et contestations mais les associations ont beau se battre pour obtenir que les petits propriétaires aient le droit de louer leurs appartements privés aux vacanciers, le gouvernement campe sur ses positions et s’il est prêt à faire un geste pour les zones rurales ou éloignées, situées en dehors du tourisme de masse, toutes les autres zones touristiques restent une fois de plus la chasse gardée des grandes chaînes hôtelières.

Après des mois de travail avec les associations locales et les représentants du secteur hôtelier professionnel, le nouveau décret qui vient d’être approuvé autorise la location de logement privé aux vacanciers sous certains conditions et dans certaines parties des îles de l’archipel (comme les zones rurales, éloignées ou non touristiques), mais exclut une fois de plus totalement toute possibilité de location privée aux vacanciers dans les zones touristiques comme Maspalomas ou Mogan.

Que vous possédiez un logement dans une résidence d’habitation, dans une résidence touristique ou dans une résidence mixte (résidents + touristes), la norme reste la même et l’interdiction s’impose dans toutes les zones touristiques. Il en va de même pour toute forme de bed and breakfast ou de chambre chez l’habitant. Pour les logements situés en dehors de ces zones touristiques, la location de vacances est autorisée dans la mesure où le règlement de la communauté ne l’interdit pas déjà. Il faut dans ce cas remplir un formulaire pour enregistrer son activité et le déposer auprès du cabildo de chaque île. Certains documents officiels sont également à présenter.

Actuellement, de nombreux propriétaires arrivent à contourner la loi en proposant leurs appartements à louer de manière discrète dans Internet via des sites internationaux ou situés à l’étranger comme par exemple Airbnb, mais cette pratique se fait à leurs risques et périls car des inspecteurs peuvent débarquer à tout moment et verbaliser à la fois les vacanciers et le propriétaire. Si vous voulez éviter ce type de désagrément, il est toujours possible de louer votre logement à l’année longue, avec un bail d’un an minimum, mais cela rapporte évidemment beaucoup moins que des locations de courtes durées aux touristes ou vacanciers de passage.

Selon l’association Ascav (Asociación Canaria de Alquiler Vacacional), le gouvernement canarien outrepasse ses droits en interdisant la location de vacances aux particuliers dans certaines parties des îles pour la réserver aux entreprises privées comme si le sol leur appartenait, mais le débat fait rage depuis des années déjà et malgré les recours et les protestations des propriétaires particuliers, la situation n’a que très peu évolué.

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mai 28, 2015 10:22
Écrire un commentaire

2 commentaires

  1. Hammelin Michel juin 19, 15:29

    pourquoi, bon sang, ne portez vous pas plainte devant la Cour européenne? Il s’agit là d’une discrimination et d’une concurrence déloyale. et même d’une atteinte à la propriété puisque vous ne pouvez disposer totalement de votre bien. En fait c’est un monopole des chaînes hôtelières;

    Reply to this comment
    • Ici Gran Canaria Author juin 19, 16:05

      Bonjour Michel, c’est un sujet brûlant en effet et votre réflexion est pleine de bon sens. Plusieurs voix s’élèvent déjà depuis longtemps pour dénoncer cette prise de contrôle par des entreprises privées sur tout le sud de Gran Canaria aux dépends des particuliers mais personne encore n’a eu assez de temps et de motivation pour porter la cause devant la cour européenne, peut-être le ferez vous !!

      Reply to this comment
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*

MASSAGES MASPALOMAS

MASSAGES SUR FUTON à MASPALOMAS avec Fred

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Articles classés par mois