Huit bonnes raisons pour ne pas rater la visite du quartier Vegueta à Las Palmas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 11, 2016 12:36

Huit bonnes raisons pour ne pas rater la visite du quartier Vegueta à Las Palmas

Vegueta est le cœur historique de Las Palmas, le quartier le plus ancien de la capitale de Gran Canaria, là où les colons espagnols ont posé la première pierre de la ville dès 1478 et voici huit bonnes raisons pour ne pas rater la visite de cet incontournable musée à ciel ouvert. 

Entre ses rues médiévales parfaitement conservées, ses monuments historiques, ses musées et ses diverses œuvres d’art, Vegueta regorge de surprises et de lieux à voir ou à découvrir. Parmi toutes ces richesses, IciGranCanaria a choisi huit attractions touristiques à ne pas rater lors de votre prochain passage.

 

1 – La Casa de Colón

CasaÀ la fois monument historique et musée, la Casa de Colón est un ensemble architecturale incontournable dans le quartier Vegueta. Signe de son importance et de son rôle stratégique, l’édifice trône au beau milieu du quartier, et ses façades richement décorées débouchent sur deux magnifiques places publiques, juste en arrière de la cathédrale Santa-Ana. On ne peut pas le rater dès qu’on commence à s’aventurer dans le dédales de petites rues médiévales qui caractérisent cette partie de Las Palmas. Le bâtiment est composé de plusieurs maisons à étages, autrefois indépendantes, et qui ont été reliés entre elles pour les besoins de la cause. À l’intérieur, on peut y découvrir plusieurs salles de musée consacrées aux premières traversées de l’Atlantique par Colomb et Magellan, mais aussi à des peintres et artistes canariens ou à l’histoire de Las Palmas et de Gran Canaria. On y voit notamment une impressionnante réplique grandeur nature de la caravelle empruntée par Christophe Colomb pour accomplir son périple. Le musée propose une documentation en français qui permet de comprendre parfaitement la richesse du patrimoine exposé et son intérêt.

Du lundi au samedi de 10h à 18h, les dimanches et fériés de 10h à 15h.
www.casadecolon.com

 

2 – Cathédrale Santa-Ana

Catedral_Santa_AnaLa Cathédrale Santa-Ana, qu’on l’appelle aussi la Cathédrale des Canaries, fait indéniablement partie des monuments incontournables du quartier Vegueta. Sa construction a commencé en 1497 mais elle fut interrompue en 1570 par manque d’argent, et les travaux ne reprirent qu’en 1781 jusqu’à une date assez récente. On parle donc d’un édifice élaboré par étape et qui a subi plusieurs influences. L’intérieur est de style gothique tardif tandis que l’extérieur est de style néoclassique. À l’entrée de la cathédrale, sur la place Santa Ana, on portera une attention particulière aux statues de fer qui représentent des chiens grandeur nature et qui datent du 19è siècle, un clin d’œil au nom des îles Canaries, qui viendrait du latin “canis” signifiant “chien”, car selon la légende il y aurait toujours eu de nombreux chiens sauvages et errants sur les îles autrefois. Mais ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est de prendre l’ascenseur pour monter dans les tours et sur le toit de la cathédrale dont la vue sur Las Palmas, la ville, le port, la mer, est absolument éblouissante. L’accès se trouve à droite de la porte principale.

 

3 – Le Museo Canario

museo2--644x395Le Museo Canario (Musée Canarien) est une étape indispensable pour ceux qui veulent tout savoir sur les premiers habitants des îles Canaries et de Gran Canaria, peuplade primitive qu’on appelait aussi les Guanches. Il se situe au numéro 2 de la rue du Docteur Verneau, à deux pas de la place Santa-Ana. Il s’agit surtout d’un musée ethnographique et archéologique, consacré à la période préhispanique de l’île, c’est-à-dire avant la colonisation espagnole de 1478.  C’est là qu’ont été concentrées les principales découvertes faites sur les divers sites archéologiques locaux. On y trouve de nombreux squelettes et momies qui nous permettent de nous faire une meilleure idée de la vie et de l’apparence des premiers autochtones. Le musée est divisé en plusieurs salles réparties sur deux étages et qui couvrent différents thèmes comme l’habitat, les activités économiques, les ressources naturelles, les rites funéraires et religieux, les traditions, l’artisanat, les outils agricoles, le travail des peaux et le tissage des fibres. On y voit également de nombreuses céramiques, poteries et des peintures primitives. Un musée passionnant pour découvrir la naissance de la culture et de la l’identité canarienne, son histoire et son évolution jusqu’à aujourd’hui.

Du lundi au vendredi de 10h à 20h, les samedis, dimanches et fériés de 10h à 14h. Entrée : 4 €.
www.elmuseocanario.com

 

4 – La Plaza del Espíritu Santo

Plaza Espiritu SantoÀ partir de la place Santa Ana, il faut emprunter la rue Castillo et monter quelques centaines de mètres pour tomber sur la jolie petite place de l’Esprit Saint (Plaza del Espíritu Santo), peu connue, et très photogénique, avec sa magnifique fontaine néoclassique et un petit ermitage du 17è siècle d’aspect mudejar, le tout bordé d’un magnifique jardin aux pantes luxuriantes. C’est un havre de paix un peu décalé en plein cœur du quartier Vegueta qui se distingue par son style architectural et son charme manifeste. Tout autours des maisons bourgeoises de style néoclassique accentuent l’aspect seigneurial de la zone et nous rappellent qu’autrefois vivaient ici des grandes familles de la ville, notables et intellectuels. De par le passé, l’endroit a accueilli des représentations théâtrales qui l’utilisaient comme décor et  était le point de passage obligatoire des processions religieuses qui traversaient la ville, notamment à Pâques.

 

5 – Casas Consistoriales

Casas Consistoriales, Plaza Mayor de Santa Ana, Las Palmas de Gran CanariaHistoriquement, la place Santa Ana abritait le siège de tous les pouvoirs en place du temps de la domination des premiers colons espagnols, à la fois religieux et civils. Outre la cathédrale, on y trouve notamment le Palacio del Obispo (Palais de l’Évêque), le Palacio Regental (Palais du Gouverneur) et enfin les Casas Consistoriales qui sont l’équivalent de la mairie de l’époque. Le bâtiment appartient d’ailleurs toujours à l’Ayuntamiento de Las Palmas et accueille aujourd’hui encore les séances du conseil municipal. Il trône majestueusement juste en face de la cathédrale. Après avoir été incendié et reconstruit de 1842 à 1855, le nouvel édifice de style néoclassique a été inauguré en 1856, il est reconnu pour son vaste patio, son imposant escalier intérieur, surmonté d’une impressionne toile de l’artiste Ventura Álvarez Sala, intitulée Inmigrantes et qui a été cédée en 1909 par le musée du Prado de Madrid. Les Casas Consistoriales hébergent entre autre de nombreuses autres peintures et sculptures. On peut y admirer également quelques pièces de mobilier historique et le fameux salon doré (Salón Dorado) où siège le conseil municipal.
[ En lire plus ]

 

6 – La calle Mendizabal

Calle MendizabalÀ deux pas des principaux monuments du quartier Vegueta et du bord de mer, la calle Mendizabal est une rue piétonne de moins d’un kilomètre réputée pour son animation quotidienne et ses bars de tapas. Cette artère animée de jour comme de nuit, tous les jours de la semaine, jouit d’une forte réputation auprès des locaux comme des résidents et constitue un véritable point de référence pour casser la croûte dans une ambiance informelle. Tous les jeudis soir notamment, la rue est littéralement prise d’assaut, envahie de familles, de couples en errance, de fêtards et de jeunes en groupe qui viennent profiter des terrasses et de la beauté des lieux pour prendre un verre en mangeant des tapas.C’est le lieu de rendez-vous incontournable et rituel de tous les Palmerains depuis des années déjà. Ce n’est pas pour rien qu’on y trouve une bonne quinzaine de bars, restaurants et cafés en l’espace de quelques centaines de mètres à peine. Les plus anciens jouissent d’ailleurs d’une réputation à toute épreuve pour leur  cuisine traditionnelle canarienne typique. On y trouve également des établissements bios et végétariens, ainsi que des menus à petits prix en semaine à l’heure du déjeuner.
[ En lire plus ]

 

7 – Le Marché de Vegueta

image-4Le Marché Agricole de Vegueta, où l’on trouve principalement des fruits, légumes, viandes, poissons et fromages, a l’honneur et le prestige de posséder le titre de plus vieux marché de toutes les îles Canaries. Il trône à l’extrémité de la rue Mendizabal, tout près de la mer. Son origine est très ancienne et remonte sans doute à la naissance du quartier, dès le 15è siècle, même si le bâtiment en tant que tel est plus récent puisqu’il a été construit en 1856. Il ne fut cependant officiellement inauguré que deux ans plus tard. Le marché de Vegueta n’est pas le plus grand de la capitale puisqu’il ne dispose que d’un seul niveau mais il présente la particularité d’abriter de nombreuses petites échoppes réparties sur ses côtés, ainsi qu’une zone réservée aux tapas, récemment aménagée et baptisé le Gastromercado. C’est l’endroit idéal pour joindre l’utile à l’agréable : faire son épicerie et déguster une des nombreuses spécialités locales. Le marché est ouvert du lundi au jeudi de 6h à 14h, et les vendredis et samedis de 6h à 15h. Fermé le dimanche. [ En lire plus sur les marchés ]

 

8 –  Le Centre Atlantique d’Art Moderne (CAAM)

SALAS DE EXPOSICIÓN DEL CAAMLe Centre Atlantique d’Art Moderne ou CAAM est le seul bâtiment moderne qu’on puisse rencontrer dans le quartier Vegueta. De l’extérieur, cela ne se voit pas car les façades sont restées celles des maisons d’origine, de style canarien néoclassique, mais à l’intérieur tout l’espace a été réaménagé en un élégant agencement de volumes à aires ouvertes, superposés et juxtaposés sur plusieurs étages en terrasse, reliés par des poutres métalliques apparentes. Le CAAM abrite une collection permanente de 2 500 œuvres d’art contemporaines mais surtout on y organise des expositions temporaires dont la thématique est censée être toujours reliée aux trois continents qui déterminent et composent l’identité culturelle canarienne : l’Europe, l’Amérique et l’Afrique. Le CAAM dispose également d’une petite boutique où l’on trouve des livres d’art et des objets de design contemporain. L’établissement a été inauguré le 4 de décembre 1989 et a célébré son 25è anniversaire en 2014. Au moment de son ouverture, il était le troisième musée et centre d’art contemporain créé en Espagne. Le CAAM est aujourd’hui une des institutions culturelles de référence aux îles Canaries. L’institution a collaboré avec plus de 2500 artistes des trois continents et produit un total de 200 expositions, individuelles et collectives – en plus d’une multitudes d’activités reliées à la diffusion de la création contemporaine. [ En lire plus ]

Du mardi au samedi de 10h à 21h, les dimanches de 10h à 14h. Entrée : 5 € – Gratuit le mercredi de 18h à 21h.
www.caam.net

Voir aussi à Vegueta :
Le siège de l’Ordre du Cachorro Canario, nouvelle attraction touristique à Las Palmas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 11, 2016 12:36
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un*

Vos vacances moins chères

Commandez la carte VIP Club Ici Gran Canaria et obtenez 10% de réduction sur 20 boutiques et restaurants.

MASSAGES MASPALOMAS

MASSAGES SUR FUTON à MASPALOMAS avec Fred

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.