Forte baisse des résidents étrangers à Mogan en quatre ans, le reste de l’île est aussi affecté

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 10, 2019 12:51

Forte baisse des résidents étrangers à Mogan en quatre ans, le reste de l’île est aussi affecté

Le nombre de résidents étrangers enregistrés sur le territoire de la municipalité de Mogan a chuté radicalement au cours des quatre dernières années. En 2015, ceux-ci représentaient presque la moitié de la population, alors qu’il ne seraient aujourd’hui qu’un peu plus d’un tiers. Maspalomas et Las Palmas sont également affectées.

La baisse du nombre de résidents étrangers à Mogan s’explique par une forte diminution des Norvégiens, qui ont perdu un milliers d’habitants, tandis que la chute se fait également sentir chez les Britanniques et des Allemands. Parallèlement, on note une diminution des résidents étrangers à Las Palmas et à Maspalomas.

C’est une nouvelle qui ne fait pas vraiment l’affaire de la municipalité de Mogan et qui a pris tout le monde par surprise. Les élections municipales auront lieu en mai et, comme tous les quatre ans, il a donc fallu procéder à la mise à jour de la liste électorale, une mise à jour d’autant plus importante que le nombre de résidents sur la municipalité détermine le nombre de conseillers qui siègeront au conseil municipal. Et coup de théâtre, les fonctionnaires de l’Institut National sur la Statistique (INA) ont constaté que le nombre de résidents étrangers inscrits sur le territoire de la municipalité avaient considérablement baissé.

Dans les registres de 2014, le nombre d’étrangers “empadronnés” (c’est-à-dire “inscrits”) sur le territoire de Mogan atteignait 10 769 personnes, sur un total de 23 491 habitants, soit 45,8 % de la population. Quatre ans plus tard, soit au 1er janvier 2018, le nombre de résidents étrangers se fixe à seulement 6 645 étrangers officiellement inscrits à la mairie sur une population de 19 657 personnes, soit seulement 33,8 % de la population.

Les Norvégiens désertent en plus grand nombre

En tête de liste des étrangers qui ont le plus déserté la municipalité, on trouve les Norvégiens avec un milliers de ressortissants en moins, plus exactement 1 372. En effet, ils étaient pas moins de 2 714 en 2014 et seraient déjà seulement 1 342 en 2017. C’est-à-dire que les Norvégiens constitueraient presque un tier des effectifs étrangers perdus sur la municipalité. Rappelons que la municipalité de Mogan comprend non seulement le village historique dans la montagne mais aussi les stations balnéaires de Puerto de Mogan, Arguineguin, Puerto Rico, Patalavaca, etc.

Les Britanniques et les Allemands ont également connu une baisse considérable du nombre de leurs résidents sur la municipalité, bien que de moindre importance. Les citoyens provenant du Royaume-Uni ont baissé de plus de 800 individus, ils étaient 1 512 en 2014 et ne seraient plus que 669 aujourd’hui. Quant aux Allemands, ils comptaient 1 508 ressortissants enregistrés en 2014, et ils ne seraient à présent plus que 581 officiellement inscrits sur le territoire de Mogan, soit 927 individus en moins !

Une baisse généralisée sur toute la province

Aucune explication n’a été apportée jusqu’à présent pour expliquer une telle baisse. Certains observateurs suggèrent que les résidents ont peut-être oublié de renouveler leur inscription à la mairie et qu’ils ont alors été rayés des listes même s’ils habitent toujours ici en réalité. C’est en effet envisageable mais tant de milliers de personnes qui auraient oublié de s’inscrire toutes en même temps, ça fait quand même beaucoup et ce serait pas mal étrange!

Ce phénomène est d’autant plus inquiétant qu’il est identique à Maspalomas et à Las Palmas qui perdent également des résidents étrangers quoique dans une moindre mesure. En effet, sur la commune voisine de San Bartolomé de Tirajana où vivent actuellement 53 377 habitants, le nombre de résidents étrangers a baissé de 1 458 personnes entre 2014 et 2018, ils sont aujourd’hui 14 711, soit à peu près un quart de la population. La capitale de Gran Canaria, Las Palmas a également perdu des résidents étrangers. En fait, c’est toute la province qui est touchée (incluant Fuerteventura et Lanzarote) où l’on recense aujourd’hui 8.434 résidents étrangers en moins qu’il y a quatre ans.

 

 

À lire également :

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mars 10, 2019 12:51

Vos vacances moins chères

Commandez la carte VIP Club Ici Gran Canaria et obtenez 10% de réduction sur 20 boutiques et restaurants.

MASSAGES MASPALOMAS

MASSAGES SUR FUTON à MASPALOMAS avec Fred

GRAN CANARIA À LA CARTE

Visitez Gran Canaria selon vos goûts et commandez dès aujourd'hui votre programme personnalisé.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.