Destruction d’un hôtel construit illégalement dans les dunes de Maspalomas

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mai 24, 2016 10:31

Destruction d’un hôtel construit illégalement dans les dunes de Maspalomas

La scène a marqué les esprits et on en célèbre justement l’anniversaire prochainement. Le 4 juin 1989, il y a exactement 17 ans, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, on procédait à la destruction d’un hôtel à moitié construit dans les dunes de Maspalomas.

Il fut une époque où les autorités gouvernementales n’hésitaient pas à prendre des mesures radicales pour protéger les espaces naturels qui nous entourent. C’est ce que nous rappelle la mésaventure de l’hôtel Dunas, illégalement construit dans les dunes de Maspalomas et qui a fini sous l’assaut des pelles mécaniques.

Destruction de l'hôtel Dunas dans les dunes de MaspalomasC’était en 1989.  Maspalomas était loin d’être la station balnéaire utltra connue et développée qu’elle est devenue aujourd’hui et tous les terrains de la municipalité faisaient encore l’objet d’une très forte spéculation de la part des promoteurs en tous genres.

Bien qu’elles soient classées “réserve naturelle spéciale”, à cause de leur valeur environnementale et de leur importance pour la biodiversité,  les dunes ne font pas exception à la règle et plusieurs établissements décident de s’implanter au beau milieu de cet espace vierge avec des permis plus ou moins légaux ou provisoires, et sans attendre de recevoir le feu vert définitif des institutions chargées de faire respecter la loi. L’objectif étant toujours de mettre ensuite les autorités devant le fait accompli en espérant qu’il ne sera plus possible ensuite de faire machine arrière.

C’est ainsi que l’hôtel Dunas entreprend la construction d’un édifice d’une dizaine d’étages à deux pas de la charca actuelle, qui sert de zone de reproduction à de nombreux animaux et de halte de repos à de nombreux oiseaux migrateurs dans leur transition nord sud. Bien qu’inachevé, le nouveau bâtiment bouche déjà complètement le panorama et obstrue rapidement le l’horizon. Le scandale est général. Les groupes environnementaux se saisissent du dossier. L’indignation grandit.

Par chance, le chantier n’ira pas plus loin et le 4 juin 1989, à 24 heures du jour symbolique où on célèbre la Journée mondiale de l’environnement, des explosifs sont placés à la base du bloc de béton et le font exploser. Par la suite, les pelles mécaniques se chargeront de terminer le travail et d’éliminer les derniers résidus. Mais si vous allez vous promener aujourd’hui dans cette zone, vous tomberez encore sur quelques restes, des plaques de ciment au ras du sol, les ruines des fondations et des bassins de piscine ensevelis qui rappellent qu’à cet endroit a failli s’élever un véritable cauchemar urbanistique et qu’il a fallu se battre et employer les grands moyens pour que justice soit rendue et que l’environnement soit respecté.

Soulignons au passage que si cet hôtel a bien  été détruit, un certains nombre d’autres ont réussi à passer entre les mailles du filet et sont restés debout bien qu’ils aient largement empiété sur l’espace public et sur des zones naturelles elles aussi protégées. Néanmoins, d’autres mesures ont été prises par la suite afin de récupérer l’état naturel des dunes et de la charca.

Démolition de l’hôtel Dunas dans les dunes de Maspalomas, le 4 juin 1989 :

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria mai 24, 2016 10:31
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Réservez en ligne dès maintenant !

De retour à partir du 24 août ! Activité adaptée aux normes sanitaires liées au coronavirus.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

Recherche par catégorie

Articles classés par mois