Coronavirus : le gouvernement de Gran Canaria ferme tous les établissements de loisir nocturne

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 22, 2020 13:37

Coronavirus : le gouvernement de Gran Canaria ferme tous les établissements de loisir nocturne

Crise sanitaire aux Canaries : Face à la recrudescence des cas de coronavirus, le gouvernement de Gran Canaria a décidé de fermer du jour au lendemain tous les établissements de loisir nocturne – bars et discothèques -, et de limiter les horaires d’ouverture des restaurants à 1 heure du matin.

Coup de théâtre dans le milieu de la fête et des loisirs nocturnes ! Le gouvernement de Gran Canaria a décidé de suivre les recommandations du gouvernement central de Madrid et d’imposer la fermeture de tous les bars, discothèques et locaux festifs nocturnes, sans appel, sur tout le territoire insulaire et jusqu’à nouvel ordre.

Les nouveaux cas de coronavirus augmentent trop et trop vite depuis une quinzaine de jours. Après avoir été pratiquement dispensé de toute contamination pendant des semaines, voire des mois, Gran Canaria est maintenant en tête de liste du nombre de nouveaux cas dans les îles avec près de 1 000 cas enregistrés. La grande majorité de ces cas provient des jeunes qui ont relâché leur attention au cours de soirées festives ou dans leurs sorties de nuit (95% des contaminés ont moins de 30 ans), mais on signale aussi de nombreux cas provenant de réunions de famille tels que les mariages ou les anniversaires.

Deux principaux foyers de contagion ont été clairement établis. D’une part le quartier Guanartemé à Las Palmas, qui réunit de nombreuses salles de danse de musique latine, très populaires et très fréquentées, ainsi que le centre commercial Kasbah à Playa del Inglés, qui concentre également de nombreuses discothèques et des bars à ciel ouvert fréquentés par des locaux et des résidents. C’est principalement pour cette raison et compte tenu de ces résultats que le gouvernement a décidé de viser particulièrement le milieu de la fête nocturne et de fermer les bars de nuit et les discothèques.

Gran Canaria vient juste d’enregistrer 130 nouveaux cas en quelques jours. À l’hôpital Negrin de Las Palmas le nombre d’admission s’est multiplié par cinq au  cours de la dernière semaine. On y relève en tout 39 personnes hospitalisées (le 13 août, il y en avait seulement 7 !!) dont 5 en soins intensifs. Les autres cas sont traités à l’hôpital insulaire. La semaine dernière deux personnes sont mortes. La hausse des contagions est actuellement de 20% par semaine. Ces chiffres sont beaucoup plus préoccupants et plus élevés que ceux enregistrés avant même le début du confinement sur l’île, ce qui laisse sous-entendre que la situation est totalement hors de contrôle et ne cesse de s’aggraver.

 

Tout un secteur touristique mis à mal

Partout à Gran Canaria, cette nouvelle mesure radicale – qui s’ajoute à celles qui venaient juste d’être annoncées la semaine précédente – a fait l’effet d’une véritable bombe, mais surtout dans les stations balnéaires du sud où les jeunes sont très nombreux et les activités ludiques très répandues. Pour Puerto Rico et pour Playa del Inglés, cette nouvelle interdiction a fait l’effet d’un véritable coup de tonnerre. Certains propriétaires de bar n’y croyaient tout simplement pas et ont même mis du temps à accepter, à comprendre et à réagir.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le patron du cabaret Sparkless a piqué une véritable crise de nerf quand la police est venue lui dire de fermer son établissement qu’il venait juste de rouvrir après six mois de fermeture. Originaire du Royaume Uni, l’homme d’une quarantaine d’années a alors perdu son sang froid et s’est rué sur tous les autres bars encore ouverts en les insultant copieusement et les accusant de favoritisme. La scène a été enregistrée en vidéo et l’homme a dû présenter des excuses publiques le lendemain quand il a appris qu’il ne serait pas le seul à être impacté et que les mesures étaient les mêmes pour tous les bars. Les patrons de bar n’en peuvent plus et c’est tout le climat social de l’île qui vole en éclat.

Parallèlement, tous les autres établissements, tels que les restaurants ou bars cafétérias, doivent fermer à une heure du matin au plus tard avec obligation d’accepter leur dernier client à minuit. Dernière commande à 24h15, puis évacuation des lieux pour tout le monde. Des horaires très difficiles à respecter en pleine été dans le sud de l’île alors que bien des gens ne commencent à sortir que vers 23 heures avec l’intention de profiter de la douceur de la nuit jusqu’aux petites heures du matin. Tout cela est à présent interdit et impossible.

Au Yumbo, les fermetures s’accumulent et le centre commercial n’est plus que l’ombre de lui-même. Les établissements majeurs de la scène nocturne de Playa del Inglés sont actuellement fermés. On parle ici notamment du Strong Construction, de Voulez Vous, Gran Café Latino, Barak’Afé, Sparkless Show Bar, Peppermint, Cabaret Ricky, Funny Boys, Blue Night, Macho Macho, Tom Bar, Cheyenne, Terrys Show, Coco Loco… Seuls une poignée d’établissements  peuvent encore rester ouverts car ils ont des licences de bar-cafétéria et non de bar à cocktail, mais ils doivent quand même fermer à 1 heure du matin.

 

 

Lire également sur le sujet :

 

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 22, 2020 13:37

Réservez en ligne dès maintenant !

De retour à partir du 24 août ! Activité adaptée aux normes sanitaires liées au coronavirus.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.