Une communauté québécoise s’implante à Las Palmas grâce à la société canadienne Kinross

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria décembre 18, 2014 12:50

Une communauté québécoise s’implante à Las Palmas grâce à la société canadienne Kinross

Faits saillants

  • La société canadienne Kinross s'est installée à Gran Canaria depuis 2012 pour ouvrir un bureau régional afin de gérer ses affaires en Afrique de l'Ouest, entraînant l'arrivée de plus de 200 familles de travailleurs nord-américains dont plusieurs du Québec. Il existe du coup une petite communauté québécoise à Las Palmas qui vient grandir le nombre de francophones sur l'île.

Autres articles pertinents

Malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent de l’Amérique du Nord et les cinq heures de décalage horaire, Gran Canaria intéresse de plus en plus les nord américains et particulièrement les Canadiens et les Québécois, non seulement comme destination touristique mais aussi comme base stratégique commerciale pour certaines entreprises. C’est ainsi que la multinationale canadienne Kinross a choisi Las Palmas pour ouvrir son bureau régional entraînant l’installation sur place d’une petite communauté québécoise.

Si Gran Canaria devient de plus en plus francophone grâce à la présence des Français, Belges, Luxembourgeois, Marocains ou Africains, présents en nombre depuis des années, on oublie souvent de citer les Québécois, et c’est un tort car eux aussi à présent regardent de plus en plus dans notre direction. À Las Palmas, une petite communauté québécoise s’est crée suite à l’implantation sur l’île de la société canadienne Kinross.

Une base stratégique pour la canadienne Kinross

1344938252KinrossGoldC’est en 2012 que la société canadienne Kinross Gold Corporation a décidé de choisir Gran Canaria comme centre logistique pour installer son bureau régional d’Afrique de l’Ouest. La multinationale gère d’importantes mines en Mauritanie et au Ghana et avait donc besoin d’une antenne régionale dans une zone assez proche.

Après avoir étudié la possibilité d’ouvrir ce nouveau siège à Londres, au Maroc et même à Tenerife, c’est finalement Gran Canaria qui a été choisie, principalement en raison de sa proximité avec la côte africaine mais aussi pour le haut niveau de sécurité qu’offre l’île, sans oublier la diversité et la qualité des établissements d’enseignement multilingue, notamment anglais et français. La chute des prix dans l’immobilier a également beaucoup aidé…

Selon Patrick Hickey, responsable régional de Kinross à Las Palmas, les Canadiens et les Américains aiment la mer ce qui a également favorisé le choix de Gran Canaria, mais il a aussi évoqué le système judiciaire et fiscal qui sont des facteurs positifs. Il va même jusqu’à affirmer que les îles Canaries ont tous les paramètres pour se convertir en une sorte de Singapur régional. Le seul point noir à ses yeux reste les complications pour obtenir les permis de travail.

Une petite communauté québécoise à Las Palmas

Dès la première année, 80 familles se sont installées sur l’île, en provenance d’Europe et d’Amérique du Nord. Aujourd’hui, elles sont plus de 200 et plusieurs d’entre elles viennent du Québec. C’est ainsi qu’il existe une petite communauté québécoise à Las Palmas de Gran Canaria dont les membres viennent augmenter le nombre de francophones sur l’île.

Généralement, les employés de Kinross vont travailler en mission sur les différents chantiers d’Afrique, c’est d’ailleurs à leur intention que la compagnie aérienne Binter Canarias a ouvert plusieurs routes vers le continent africain. En leur absence, les membres de leur famille peuvent continuer à vivre selon un mode de vie européen et occidental, sans être trop déraciné, ce qui est souvent plus rassurant et plus facile pour eux.

M. Patrick Hickey pense d’ailleurs que le cas de la société Kinross pourrait servir d’exemple et d’inspiration à bon nombre d’autres entreprises qui pourraient elles aussi être tentées par la fait d’ouvrir des bureaux ou une base arrière à Gran Canaria pour gérer leurs affaires en Afrique de l’Ouest. La compagnie Binter et la Casa Africa travaillent d’ailleurs ardemment en ce sens et font tout pour que ça arrive.

Une ligne aérienne entre Toronto et Las Palmas

Au vu des ces nouveaux échanges commerciaux entre Gran Canaria et le Canada, on comprend mieux tout à coup pourquoi l’éventualité d’ouvrir une ligne aérienne directe vers Toronto a été très sérieusement envisagée récemment par le Cabildo de Gran Canaria. Il y a en effet de plus en plus de voyageurs à transporter sur ce secteur. La compagnie Air Transat relie déjà Montréal et Toronto à Malaga où séjourne chaque hiver une importante communauté québécoise. Peut-être sera-t-elle tentée par le projet de se lancer sur le trajet de Toronto à Gran Canaria. Une telle perspective permettrait certainement de développer encore plus les relations économiques et culturelles entre Gran Canaria, le Canada et le Québec.

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria décembre 18, 2014 12:50
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Réservez en ligne dès maintenant !

De retour à partir du 24 août ! Activité adaptée aux normes sanitaires liées au coronavirus.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.