Vestige du passé militaire de Las Palmas, le Castillo de la Luz renaît de ses cendres

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria novembre 24, 2014 18:53

Vestige du passé militaire de Las Palmas, le Castillo de la Luz renaît de ses cendres

Faits saillants

  • C'est un des plus vieux vestiges du passé militaire de Las Palmas, construit dès 1494 sur les ruines d'une tour datant de 1474, au tout début de la conquête espagnole, le Castillo de la Luz a connu bien des vicissitudes : incendié par des pirates, presque entièrement détruit puis abandonné pendant des décennies, il finit par renaître de ses cendres et a fait l'objet récemment d'un audacieux plan de rénovation. Il est maintenant ouvert à la visite et promis à des jours meilleurs.

Autres articles pertinents

Première construction défensive de Gran Canaria et de pur style médiéval, le Castillo de la Luz est situé dans le quartier de la Isleta à Las Palmas, à deux pas du port qu’il était chargé de protéger et dont il recevait ses subsides. Incendié et presque entièrement détruit par des pirates hollandais à la fin du 16è siècle, abandonné pendant des décennies puis enfin rénové à grands frais, le monument a connu de nombreuses transformations avant de renaître aujourd’hui comme musée et siège de diverses organisations culturelles.

Construit en 1494 sur les ruines d’une première tour, juste à l’époque où Gran Canaria était incorporée officiellement au Royaume de Castille, le Castillo de la Luz est à la fois une représentation symbolique de l’autorité royale, qui rappelle haut et fort son pouvoir et sa puissance – même à des milliers de kilomètres de Madrid -, et un outil de défense indispensable alors que l’île est sans cesse convoitée par d’autres puissances européennes et qu’elle peut faire l’objet d’attaque ou d’invasion à tout moment.

Castillo-de-la-Luz-Museum-Extension-by-Nieto-Sobejano-Arquitectos

Les travaux de rénovation ont été confiés au cabinet d’architectes Nieto Sobejano.

On l’appelle « château » comme on parlait autrefois d’un « château fort » pour désigner les forteresses défensives tel qu’on les dessinait au moyen-âge car c’est bien de cela qu’il s’agit et non pas d’un palais fastueux ou d’une demeure somptueuse de la renaissance. D’ailleurs, le Castillo de la Luz arbore toujours fièrement les restes de son pont levis qui servait à franchir le fossé de protection qui entourait l’enceinte. L’ensemble architectural est composé de hautes murailles de pierre dotées de deux tours d’observation qui permettaient de surveiller les environs et de tirer sur l’ennemi. Pas moins de 11 canons en défendaient alors l’accès. À l’intérieur, une cour carrée – avec un puits – où l’on pouvait réunir les troupes, les faire manœuvrer et s’entraîner, tandis qu’au centre s’élève un corps central de trois étages qui servait à la fois d’entrepôt pour les armes et de logement pour le soldats – qui y avaient leur dortoir et salle à manger.

À l’origine la forteresse était construite sur des récifs rocailleux situés en pleine mer et séparés de la ville, mais avec le temps, les sols se sont comblés et la citadelle s’est retrouvée sur la terre ferme. Le bâtiment a d’abord été décidé par le capitaine Juan Rejón en 1474 puis rebâti sur ordre du gouverneur Alonso Fajardo qui commandait les forces armées de l’île. À ses débuts, il était en bois. Il a été remanié une première fois en 1553, puis en 1599 après avoir été incendié et quasiment détruit par les troupes hollandaises du capitaine Pieter van der Does qui assiégèrent la ville.

CastilloDeLaLuz-Interior

À l’intérieur, un parcours guidé permet de découvrir le résultat des fouilles archéologiques.

Le Castillo de la Luz est resté en fonction en tant que place forte jusqu’au 19è siècle, il faisait partie de tout un ensemble défensif qui comptait également les castillos de Mata, de San Cristobal et de San Francisco. Resté à l’abandon pendant des dizaines d’années, il a été déclaré monument historique en 1941 et a fait l’objet de divers plans de restauration en 1969, 1998 et 2001 jusqu’à aujourd’hui.

En janvier 2014, le Castillo de la Luz a été officiellement re-inauguré par les princes d’Asturies après des travaux de rénovation qui ont coûté 6,6 millions d’euros au Ministère de Fomento. Il est possible de le visiter certains jours et à certaines heures seulement. On y voit entre autres les découvertes des fouilles archéologiques qui ont été menées sur place. Par ailleurs, le Castillo de la Luz est censé abriter d’ici peu plusieurs œuvres de Martin Chirino, un des plus importants sculpteurs espagnols contemporains, ainsi qu’un musée. L’ensemble a été totalement réaménagé par un cabinet d’architectes modernes qui a redessiné l’espace, comblé les vides et réuni les éléments épars. Une rénovation qui connaît déjà un tel succès public que l’Ayuntamiento a dû augmenter les heures d’ouverture et les jours de visite.

Visites guidées de 45 minutes (gratuites et sur inscription préalable):
Mardis de 16h à 17h / Jeudis et Dimanches de 11h à midi.

Information et réservation : castillodelaluz@promocionlaspalmas.com
Tél. : 928 44 68 16

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria novembre 24, 2014 18:53
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Dîner-Spectacle Cabaret

Ne ratez pas le nouveau dîner spectacle "StarWorkers" au Cabaret Garbo's, quatre fois par semaine, réservez en ligne dès à présent avec un simple dépôt.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

APPARTEMENT À LOUER

Playa del Inglés, appartement à louer, tout équipé, longue durée, à partir de novembre 2019.

Recherche par catégorie