Arnaud Leroy, député des Français de l’étranger, répond aux questions de Ici Gran Canaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 24, 2015 18:17

Arnaud Leroy, député des Français de l’étranger, répond aux questions de Ici Gran Canaria

M. Arnaud Leroy est député PS de la 5è circonscription des Français de l’étranger, qui comprend l’Espagne, l’Andorre, le Portugal et Monaco. Suite à la fermeture de l’agence consulaire de France à Las Palmas, il a accepté de répondre aux questions de IciGranCanaria pour livrer sa vision des choses. Il annonce également sa prochaine venue aux îles Canaries.

– À quand remonte votre dernière visite à Gran Canaria et quelle est votre vision des îles Canaries, spécialement de Gran Canaria ?

Je ne me suis pas encore rendu en tant que député dans les îles Canaries. La circonscription des Français de l’étranger est particulière et je privilégie, en complément des déplacements, les échanges par mail, courrier, téléphone voire même par Skype. Au-delà de la présence physique, c’est la disponibilité que je valorise, et le suivi des dossiers que moi-même et mon équipe prenons en main.

Je me suis rendu l’année dernière aux Baléares, je compte bien me rendre à Gran Canaria cette année 2015. La date n’est pas encore fixée, mais je ne manquerai pas d’en informer l’ensemble de la communauté.

– Quelles conséquences ont eu selon vous la fermeture de la permanence de l’agence consulaire de Las Palmas sur la population locale ?

Nous agissons dans un cadre budgétaire restreint. Il est inutile de se le cacher. Le Gouvernement a proposé 50 milliards d’économie, d’autres ont été jusqu’à 150 milliards. Il est certain que plusieurs administrations seront touchées, en France comme à l’étranger. C’est donc dans ce cadre que le Ministère a décidé la réduction d’un poste de secrétariat administratif pour le consul honoraire de Las Palmas.

DeputéArnaudLeroySi je ne retire pas l’utilité de ce poste pour la communauté française, je veux souligner les efforts effectués par l’administration pour renforcer les outils informatiques et les déplacements des personnels de Madrid. En effet, des tournées consulaires sont organisées régulièrement pour venir à la rencontre des citoyens français. Aussi, les démarches via internet (renouvellement de passeport, inscription sur les listes électorales…) sont facilitées. Ces nouveautés ne remplaceront pas une personne physique et l’accompagnement qui pouvait être proposé, mais je ne doute pas que les services consulaires à Madrid sauront répondre aux besoins des Français établis aux Iles Canaries. Maintenant, il faut que ces tournées soit utiles à tous. La communication sur ces tournées doit être relayée afin qu’elles soient efficientes. Il est difficile de justifier un déplacement de personnels et les frais qui vont avec pour rencontrer 10 personnes.

Parallèlement, j’ai engagé une réflexion avec les ministères concernés pour que nous puissions avoir une plus grande collaboration européenne sur ces sujets. Est-il nécessaire d’avoir une agence consulaire française, allemande, italienne, portugaise… sur un même territoire ? Les administrations locales doivent pouvoir accompagner les ressortissants étrangers sur leur territoire, c’est aussi cela la coopération européenne. C’est une idée que je souhaite porter pour faciliter les démarches de nos compatriotes.

– Que pensez-vous pouvoir apporter aux Français des îles Canaries et particulièrement de Gran Canaria ?

Le député est un élu de la nation et en ce sens il représente l’ensemble des électeurs français même s’il est élu dans une circonscription. Il n’est pas un élu local et je ne me sens pas comme un lobbyiste à l’Assemblée nationale des intérêts des Français établis hors de France. J’ai été élu pour voter et faire les lois, c’est ce qui occupe l’essentiel de mon mandat.

Bien entendu, je demeure un Français de l’étranger (je vis toujours à Lisbonne), et je suis bien au courant des difficultés qui sont les nôtres : difficultés administratives, enseignement francophone, fiscalité… Je fais toujours en sorte que nos intérêts soient pris en compte.

Mes actions en circonscriptions se concentrent sur plusieurs points : l’enseignement, avec une collaboration étroite avec les lycées français et les groupes FLAM que je soutiens et encourage à être une alternative éducative crédible ; l’emploi en soutenant les initiatives francophones d’accompagnement des PME/TPE françaises à l’étranger ; ou encore l’administratif en accompagnant les démarches des citoyens qui me sollicitent directement ou au travers des permanences parlementaires que je tiens dans l’ensemble de la circonscription.

Ainsi, je suis sollicité par de nombreux Français établis aux îles Canaries pour les accompagner dans des problèmes relatifs à la fiscalité, aux bourses scolaires, à la sécurité sociale, à la retraite… autant de sujets sur lesquels j’accompagne, informe et appuie les demandes des citoyens français.

– Que proposez-vous pour compenser le déni de service entraîné par la fermeture de l’agence consulaire de Las Palmas ?Arnaud-Leroy

Il ne s’agit pas d’un déni de service. Les services à disposition des Français des Canaries sont toujours disponibles, ils se font désormais sous la forme de tournées consulaires et par l’intermédiaire de moyens informatiques. Maintenant, il est certain qu’un temps d’adaptation est nécessaire pour optimiser les procédures. De la part des autorités françaises, comme de celles des acteurs locaux de la communauté française. Une communication plus efficiente doit permettre d’informer le plus grand nombre afin que le maximum de Français puisse tirer profit de ces tournées consulaires.

– Quelles mesures comptez-vous prendre pour faire face au boom touristique et résidentiel français sur l’ensemble des îles Canaries, et particulièrement à Gran Canaria, Fuerteventura et Lanzarote ?

Il est difficile pour un élu de la nation de « prendre des mesures », je ne suis pas en position de décider des orientations des ministères. Cependant, il est important d’être attentif aux besoins de ces populations, qu’elles soient touristiques ou résidentielles. Le soutien des services français à Madrid et/ou à Paris devra peut-être se renforcer si les besoins se confirment et si la tendance à l’augmentation du nombre de français se poursuit (une tendance qui ne s’est pour l’instant malheureusement pas concrétisée sur les listes consulaires).

– Avez-vous un projet particulier pour les institutions culturelles françaises aux Canaries comme les lycées français et l’Alliance française ? Une idée d’événement pour diffuser la culture française sur place ?

Les Instituts, Alliances et lycées français sont les têtes de ponts à la fois de notre culture mais aussi de notre langue. Je soutiens de nombreuses initiatives sur la circonscription (aussi bien financièrement, qu’humainement), et je sais que les populations locales comme françaises sont très friandes de ces initiatives (journée de la francophonie, exposition, concerts…). Le réseau des associations françaises est aussi très important car c’est lui qui crée une vitalité dans ces activités. Là encore, je m’engage à leurs côtés pour leur apporter dans la mesure du possible un soutien financier et humain. Récemment, j’organisais à Madrid une conférence franco-espagnole sur le développement durable et je prévois d’organiser à Lisbonne une conférence sur l’économie sociale et solidaire. Je reste ouvert à toute proposition qui permettrait de diffuser la culture ou la langue française. Ma porte est toujours ouverte à ces sollicitations et ma réserve parlementaire sert et servira encore à soutenir ce genre d’initiative.

– Qu’avez-vous à dire aux bi-nationaux français-espagnols qui ont dû renoncer à leur passeport français la mort dans l’âme parce qu’ils n’ont pas les moyens de faire le voyage jusqu’à l’ambassade de France de Madrid ? – abandonnant du même coup toute preuve de leur nationalité française pour vivre seulement sous la nationalité espagnole…

Je regrette que ces personnes n’aient pas pu renouveler leur passeport, mais cela ne signifie pas qu’ils aient perdu leur nationalité française. Le consulat de France à Madrid va organiser des déplacements sur les îles pour permettre aux communautés françaises de pouvoir renouveler leur passeport à moindre frais. Que les personnes concernés (pour un renouvellement tous les 10 ans pour le passeport ou désormais tous les 15 ans pour les cartes d’identité) n’hésitent pas à prendre contact avec les services concernés afin d’organiser une permanence consulaire. La nationalité française n’est pas un simple document d’identité, c’est beaucoup plus que cela.

Internet : http://www.arnaud-leroy.fr/

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 24, 2015 18:17
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier a écrire un commentaire sur cet article!

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

<

Dîner-Spectacle Cabaret

Ne ratez pas le nouveau dîner spectacle "StarWorkers" au Cabaret Garbo's, quatre fois par semaine, réservez en ligne dès à présent avec un simple dépôt.

VIVRE À GRAN CANARIA

Vivre à Gran Canaria, le site qui vous aide à vivre à Gran Canaria ou à vous y installer.

Suivez-nous !

Publicité et promotion

Faites-vous connaître à Gran Canaria et à partir de Gran Canaria par un large public francophone international Consultez notre Kit Média en ligne et contactez-nous pour réserver votre campagne publicitaire.

APPARTEMENT À LOUER

Playa del Inglés, appartement à louer, tout équipé, longue durée, à partir de novembre 2019.

Recherche par catégorie