Acusa Seca, un retour à la nature dans un incroyable village creusé à flanc de falaise

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 21, 2019 16:34

Acusa Seca, un retour à la nature dans un incroyable village creusé à flanc de falaise

Accéder au petit village de Acusa Seca, dans les sommets de Gran Canaria, c’est faire la découverte d’un lieu unique en son genre, chargé de plusieurs siècles d’histoire, mais c’est aussi faire l’expérience d’un certain retour à la nature et se confronter à un mode de vie totalement disparu. Dépaysement garanti !

Acusa Seca est un endroit hors du temps et préservé, qui plonge les visiteurs en pleine nature, dans un cadre éblouissant et d’une grande beauté. Il s’agit à la fois d’un site géologique stupéfiant, de vestiges historiques de grande valeur et d’un exemple d’habitat troglodyte absolument exceptionnel. Autant d’atouts qui font que malgré son isolement Acusa Seca ne cesse de susciter l’intérêt et d’attirer les visiteurs.

Perché dans les sommets de Gran Canaria, difficilement accessible, et perdu au bout d’une longue route sinueuse, Acusa Seca fait figure de petit village d’irréductibles Gaulois, qui défie le temps et résiste aux changements.

Déserté par ses occupants traditionnels au cours des dernières années, à cause du manque de confort moderne et des conditions de vie difficiles, voire extrêmes, le petit bourg revit aujourd’hui grâce aux visiteurs qui viennent y passer quelques jours pour vivre une expérience différente et s’imprégner de la magie des lieux.

 

Un endroit particulier et unique en son genre

Village troglodyte creusé à flanc de falaise, la conception de Acusa Seca est à la fois toute simple et en même temps extrêmement sophistiquée. Simple d’abord, car les habitants se sont contentés d’utiliser des grottes qui existaient déjà à l’état naturel pour s’y installer et en faire leur habitat, comme c’est également le cas dans pas mal d’autres endroits de Gran Canaria, mais c’est néanmoins aussi un endroit extrêmement sophistiqué car les grottes sont réparties sur une vaste zone et sur plusieurs niveaux, ce qui a entraîné la construction de tout un aménagement extérieur pour les réunir et pouvoir circuler de l’une à l’autre. Le résultat est impressionnant et unique en son genre.

Avec ses passerelles inclinées, ses couloirs étroits, ses escaliers escarpés, ses portes en bois et ses façades blanchies à la chaux, Acuca Seca offre un spectacle inhabituel et grandiose. L’aspect rugueux et aride de la pierre contraste étrangement avec les signes de la présence humaine.

On ne peut s’empêcher de penser avec fascination à l’habileté et à l’ingéniosité des premiers habitants qui ont conçu ce bric à braque de logements incrustés les uns à côté des autres et tout ce labyrinthe de passages taillés à même la roche. Et tout cela sans route, sans véhicule, sans la moindre expérience ni formation.

 

Six siècles d’histoire à flanc de falaise

Selon les chercheurs, les premières traces de vies humaines à Acusa Seca remonteraient au 4è siècle après JC, ce qui voudrait dire que les caves sont habitées depuis plus de 1 600 ans !! Les premiers occupants étaient des Guanches bien évidemment, il s’agit des tout premiers conquérants de l’île. À partir du 15è siècle, ils se sont mélangés avec les colons espagnols qui venaient de débarquer, et tant bien que mal, les traditions ont perduré et le mode vie a survécu quasiment sans changements jusque dans les années 1930.

À son apogée, Acusa Seca comptait une école, des boutiques, une distillerie et même une prison… on y trouvait tout l’indispensable pour vivre et sa population était encore plus importante que celle d’Artenara, le bourg voisin. Le patelin était très animé, bien équipé, et comptait plusieurs centaines d’âmes et des dizaines de familles ; on entendait le soir les cris des enfants et les voix des adultes qui fusaient à travers les portes. Les gens vivaient principalement de l’agriculture et de l’élevage, notamment de chèvres. Les caves étaient consacrées à de nombreux usages en plus de l’habitation, certaines étaient utilisées comme grenier, entrepôt, et même comme tombes ! De nombreux restes humains y ont d’ailleurs été découverts, ainsi que des objets usuels.

Pour toutes ces raisons, on peut vraiment considérer Acusa Seca comme un lieu historique particulièrement précieux, témoin de plusieurs siècles d’évolution, chargé de mémoire et de vestiges, où demeurent encore les traces d’un passé riche et d’un mode de vie rural totalement disparu à présent, extrêmement simple et en harmonie avec la nature. Il s’agit en outre d’une façon d’habiter et d’occuper l’espace absolument unique. Acusa Seca est comme le gardien endormi d’un temps révolu, dernière illustration d’une organisation sociale disparue depuis.

 

Une incroyable sensation d’immersion dans la nature

Pendant la deuxième moitié du 20è siècle, le village s’est lentement dépeuplé jusqu’à frôler un niveau critique, mais presque au même moment le développement des gîtes ruraux a permis au site de trouver un nouveau souffle. En l’espace de quelques années, les caves autrefois désertées ont été rénovées et modernisées. Plusieurs d’entre elles sont maintenant transformées en logements locatifs et on peut y disposer d’un confort relatif et souvent spartiate.

Acusa Seca présente de nombreux atouts pour tous ceux qui veulent se dépayser et qui cherchent à découvrir des endroits différents, préservés et forts en sensation. Il s’agit d’un lieu authentique, presque sans aucune trace humaine, directement connecté à la nature, aux espaces, à la lumière, au fil du temps. De nombreuses personnes viennent y faire des stages de ressourcement, de méditation ou tout simplement se reconnecter à la nature et à la simplicité des choses.

Il faut dire que le site naturel est exceptionnel, d’une beauté stupéfiante et hors des sentiers battus. Les caves sont creusées à même la falaise et font littéralement face au vide, plus précisément à la Caldéra de Tirajana, un phénomène géologique puissant et impressionnant. Quand on sort des maisons, il n’y a rien à plus de trois pas devant soi. On ouvre les portes sur un espace vierge, avec pour seule toile de fond le Roque Bentayga qui domine le panorama. On dit que les levers de soleil sur sa silhouette majestueuse et solennelle sont absolument superbes. Certains n’hésitent pas à sortir du lit à cinq heures du matin pour y assister.

Lire également :

 

 
 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 21, 2019 16:34