La veillée de Los Finaos et ses rituels ancestraux, ou la fête des morts traditionnelle à Gran Canaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria octobre 18, 2017 16:24

La veillée de Los Finaos et ses rituels ancestraux, ou la fête des morts traditionnelle à Gran Canaria

Tous les ans, à la veille de la Toussaint, Gran Canaria célèbre sa fête des morts, qu’on appelle ici Los Finaos, une tradition qui s’accompagne de marrons grillés et qui a failli s’éteindre, jusqu’à ce que de nombreux nostalgiques décident de la remettre au goût du jour.

Comme partout dans le monde, Gran Canaria possède sa propre fête des morts, une célébration répandue dans toutes les îles Canaries et qui revient tous les ans le 31 octobre. La veillée de Los Finaos se déroule traditionnellement en suivant un rituel méthodique et quasi immuable, associé à  toute une série de coutumes locales et ancestrales.

On l’appelle la veillée de Los Finaos, mais c’est « Finados » qu’il faudrait dire en réalité, puisque ce mot désigne les défunts et signifie « personnes mortes ». Si ce n’est que le « d » à l’intérieur s’est perdu avec le temps au fil de la tradition orale. Quoi qu’il en soit, il s’agit bel et bien de la version locale de la fête des morts ou de la Toussaint.

Confronté, comme partout ailleurs, à l’expansion et à la popularisation de la fête d’Halloween, imposée par les commerçants et par le capitalisme américain, la veillée de Los Finaos a failli disparaître au cours des dernières années, jusqu’à ce que plusieurs municipalités et associations locales décident de réagir et de ressusciter cette tradition pour la placer de nouveau au devant de la scène.

C’est ainsi que Los Finaos connaissent en ce moment un regain d’intérêt et que plusieurs événements sont organisés cette année un peu partout dans différentes communes de Gran Canaria comme à San Lorenzo, Vega de San Mateo, teror, La Aldea, Valsequillo, Agüimes, Ingenio, Santa Lucia, Galdar… et même à San Bartolomé de Tirajana ! À Las Palmas, le dernier endroit ou l’on célèbre encore Los Finaos est le quartier de Vegueta.

Comme le veut la tradition, la veillée de Los Finaos est d’abord l’occasion de parler des morts, de se remémorer ceux qui viennent de disparaître ou ceux qui ont quitté notre monde depuis plus longtemps déjà. Il s’agit donc avant tout d’un rituel familial. Dans chaque foyer, les femmes se réunissent et la plus âgée d’entre elle prend la parole pour évoquer les défunts, pendant que chacun écoute religieusement.

Au fur et à mesure que la veillée avance, les participants commencent à boire un petit coup et à se restaurer, et comme c’est l’automne et qu’on est à Gran Canaria, les fruits secs sont de rigueur (noix, amandes, figues) mais surtout les châtaignes – le produit par excellence des montagnes et des forêts – qu’on fait soigneusement griller et qu’on accompagne d’un petit coup de rhum miel, de vin doux ou d’anis fermenté, l’autre boisson traditionnelle qu’on aime aussi sortir pour l’occasion.

Il existe de nombreuses variantes de la fête des morts aux Canaries, certaines durent plusieurs jours et vont jusqu’au 2 novembre. Dans certains villages, les habitants sortent dans la rue pour chanter et danser, dans d’autres ils récitent des oraisons ou vont frapper à la porte de leurs voisins. Dans sa version moderne, la veillée de Los Finaos s’accompagne de musique, de groupes folkloriques et de bal populaire qu’on appelle ici « taifa ».

Lire également sur le même sujet : Les fêtes locales à Gran Canaria

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria octobre 18, 2017 16:24