Travaux de nettoyage et d’embellissement du paysage le long de l’autoroute du sud

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 9, 2018 22:20

Travaux de nettoyage et d’embellissement du paysage le long de l’autoroute du sud

Le Cabildo de Gran Canaria se lance dans un ambitieux projet d’embellissement des alentours de l’autoroute du sud, afin de donner une meilleure image de l’île et d’offrir un plus beau spectacle aux usagers, particulièrement aux touristes.

Le gouvernement a débloqué un budget de 10 millions d’euros pour un premier tronçon de dix-hui (18) km entre l’aéroport de Gran Canaria et la capitale Las Palmas. Au total, cette phase devrait permettre pas moins de cinquante-trois (53) interventions dans différents points du parcours.

L’amélioration du paysage le long de l’autoroute du sud à Gran Canaria est un projet défendu par divers intervenants mais surtout par l’association Adapa Canarias (Defensa del Arbol y Paisaje de Gran Canaria) qui se bat depuis longtemps pour redonner un peu d’allure à ce corridor essentiel qui relie la capitale Las Palmas à l’aéroport et qui est emprunté chaque jour par des milliers d’automobilistes.

L’idée est non seulement d’offrir un meilleur spectacle aux usagers de l’autoroute, mais surtout de donner la meilleure impression possible aux milliers de voyageurs qui atterrissent à l’aéroport et emprunte cet axe stratégique. Au cours des années, la situation s’est tellement dégradée qu’on parle aujourd’hui d’une véritable catastrophe visuelle qui nuit énormément à l’image de l’île.

 

En tant que destination touristique, il est important pour Gran Canaria de se présenter sous son meilleur jour et d’avoir l’air le plus accueillant possible.

Dans le cadre de cette campagne d’embellissement, Adapa Canarias demandait depuis des années déjà le retrait des panneaux publicitaires illégaux qui jalonnent les bords de l’autoroute, bouchent la vue et défigurent le paysage, en lui donnant des allures sauvages et anarchiques. Cette demande est en passe de devenir réalité car de nombreuses démarches ont été entreprises récemment pour obtenir que les municipalités concernées s’occupent du dossier et procèdent aux retraits des affichages illicites.

Dans un deuxième temps, l’association faisait également pression pour obtenir l’améliorations du paysage en général, à travers des actions simples mais importantes comme par exemple nettoyer les terrains vagues, replanter la végétation, restaurer les ruines, dissimuler les zones industrielles, effacer les graffiti, repeindre, etc. C’est exactement ce programme qui est repris dans le projet d’embellissement du Cabildo.

En tout, pas moins de 394 interventions sont prévues, classées en cinq catégories plus ou moins prioritaires et plus ou moins plus importantes. La première phase du projet a retenu 53 interventions pour commencer. Certaines sont faciles à réaliser et prennent peu de temps, d’autres sont plus complexes et peuvent demander plus de moyens. L’idée est de faire les choses petit à petit. Théoriquement, les travaux devraient commencer en mars et n’affecteront pas le trafic sur l’autoroute.

La surface totale des chantiers couvre plus de 370 hectares de terrain.  Parmi les réfections les plus importantes, il faut signaler l’éclairage des falaises de la zone de La Laja (qui donnera un tout autre aspect à l’arrivée sur Las Palmas, surtout de nuit), la création d’une oasis à El Tívoli, la réparation des façades des maisons dans le virage de Bocabarranco, la mise aux normes des installations céréalières et des propriétés agricoles de Marpequeña et enfin la rénovation des édifices abandonnés à Las Huesas.

La réforme du Mirador du Tritón et l’ajout de stationnement à La Laja sont également au programme. À cette occasion, il est prévu de placer un monument à la mémoire des victimes du franquisme qui ont été assassinées à cet endroit même et jetées dans le vide depuis les falaises de La Marfea.

Vers le sud de l’île, les travaux sont moins importants car la situation est meilleure. Au niveau de Ingenio, Agüimes, Santa Lucía et San Bartolomé de Tirajana, il s’agira surtout d’élimer les serres abandonnées par les exploitants agricoles et de nettoyer les graffitis. Par ailleurs, une nouvelle entreprise s’occupe désormais de l’entretient des jardins sur le terre-plein central et sur les côtés. Les résultats sont déjà visibles !

 

[ 1er Salon Francophone de Gran Canaria, vendredi 16 février 2018 ]

Venez nous voir !

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 9, 2018 22:20