Un groupe de citoyens lance une page Facebook pour l’amélioration de San Bartolomé de Tirajana

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 24, 2018 18:50

Un groupe de citoyens lance une page Facebook pour l’amélioration de San Bartolomé de Tirajana

Désireux d’améliorer leur cadre de vie, des citoyens de San Bartolomé de Tirajana ont décidé de se regrouper pour lancer une page Facebook où ils peuvent témoigner et s’exprimer sur l’état de la ville et de ses infrastructures.

La page s’appelle Mejoras para San Bartolomé de Tirajana, ce qui veut dire « Améliorations pour San Bartolomé de Tirajana » ; elle a été inaugurée en octobre 2014 avec pour objectif de permettre aux citoyens de témoigner de ce qu’ils voient et de commenter différents sujets relatifs à la ville où ils vivent ou travaillent.

San Bartolomé de Tirajana est la municipalité la plus importe du sud de Gran Canaria. Elle comprend non seulement l’entité touristique de Maspalomas (Playa del Inglés, San Agustin, Meloneras, Campo Internacional, El Veril, Bahía Feliz, Playa del Aguila) mais aussi plusieurs villages côtiers (El Pajar, Castillo del Romeral, Pasito Blanco), des bourgs éparpillés (La Aldea Blanca, El Hornillo, Montaña la Data, Ayagaures, Juan Grande), des banlieues résidentielles (San Fernando, El Tablero, El Salobre), sans oublier toute la partie montagneuse et ses lomos, l’agglomération de Fataga-Arteara et le chef lieu historique, qu’on appelle Tunte. Il s’agit véritablement d’un territoire immense.

Dans une telle commune, il est difficile d’avoir l’œil à tout et de savoir ce qui se passe partout, c’est pourquoi la vigilance citoyenne est très importante car les personnes qui vivent dans une ville sont les mieux placées pour observer, constater, remarquer et faire des propositions d’amélioration. Elles jouent un rôle de surveillance précieux et indispensable.

Les pages Facebook peuvent être une bonne façon de réunir ces témoignages et de leur donner plus de sens en permettant de les partager et de les montrer au plus grand nombre. À noter qu’il ne s’agit pas de la première initiative du genre puisqu’il existe déjà une page sur El Tablero, consacrée uniquement à cette partie de la ville, et intitulée Esto es El Tablero (« Voici El Tablero). Il semblerait donc que le recours à Facebook soit de plus en plus plébiscité par les citoyens qui veulent agir et se prendre en mains.

Photo du groupe « Mejoras para San Bartolomé de Tirajana »

Sur la page Mejoras para San Bartolomé de Tirajana, l’administratrice du groupe demande à ce que les témoignages soient idéalement accompagnés de photos ou de vidéos de bonne qualité pour attester de l’authenticité des dires, des descriptions ou des propos, afin de permettre à chacun de mieux évaluer la situation et de pouvoir en discuter. Ainsi, pas de fausses nouvelles ! Et à chaque fois, on peut se faire une idée rapidement de la pertinence et de la gravité des interventions des uns et des autres.

Le groupe se focalise sur l’actualité immédiate, sur ce qui se passe maintenant, et non sur le passé ou sur des problèmes anciens. Les membres sont de toutes nationalités et de tous milieux. On trouve autant d’Espagnols de la péninsule, des Canariens et des étrangers provenant de divers pays. Les commentaires se font en espagnol.

Les photos et les vidéos postées sont souvent spectaculaire et ne manquent pas d’interpeller. Tout y passe ! Des images des services de recyclage et de ramassage des ordures, l’état des trottoirs et des chaussées, le mauvais fonctionnement des éclairages publics et autres installations… Les occasions de se plaindre ne manquent pas et chacun y va de sa petite réclamation. Les détails à régler sont nombreux, les indignations aussi… Dans tous les cas, les observateurs se lamentent de voir les équipements se dégrader, de constater des promesses non tenues, des travaux mal faits ou inachevés. Certains attirent également l’attention sur le bruit dans les espaces publics, les nuisances des animations dans les hôtels ou les vols.

L’administratrice de la page est une jeune femme conscientisé et engagée. Elle insiste beaucoup sur la clarté des interventions, et le respect pour tous. Le groupe est privé et il suffit de faire une demande pour être accepté. N’hésitez pas à vous inscrire si vous êtes intéressé.

Lire également sur le même sujet :

 

Réservez dès à présent votre excursion et découvrez vraiment Gran Canaria !

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria février 24, 2018 18:50