La Gay Pride de Maspalomas se prépare et espère recevoir 150 000 personnes en 2017

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 20, 2017 15:59

La Gay Pride de Maspalomas se prépare et espère recevoir 150 000 personnes en 2017

Le sud de Gran Canaria et le centre commercial Yumbo sont déjà en ébullition et se préparent à recevoir une nouvelle édition de la Gay Pride de Maspalomas, un événement reconnu pour être la Pride la plus folle et la plus amusante au monde.

Cette année, la Gay Pride de Maspalomas se déroule sur dix jours, au lieu de 14 comme l’an passé, plus précisément du 4 au 14 mai 2017. L’organisation annonce de nouvelles activités et espère recevoir autour de 150 000 personnes provenant de nombreux pays européens et même de plus loin. 

Gay Pride Maspalomas 2017Pour son édition 2017, la Gay Pride de Maspalomas annonce plusieurs nouveautés intéressantes. On note particulièrement parmi elles le célèbre concours Mr Gay World, qui pour la première de sa déjà longue histoire se tiendra en Espagne, plus précisément à Gran Canaria. De grands moments d’émotion sont à prévoir à cette occasion !

La Gay Pride 2017 accueille également toute une série de fêtes organisées récemment avec succès dans des villes comme Paris, Dublin ou Lisbonne. Parallèlement, la programmation mise sur un nouveau concept qui vient d’être créé à partir du déjà traditionnel Gala Drag Queen qui sera revisité pour l’occasion et qui promet de rompre avec tous les clichés.

À ces nouvelles propositions vont s’ajouter les activités habituelles comme les spectacles sur scène, les pool parties et défilé de la parade dont le nombre de chars a augmenté cette année pour intégrer des carrosses de partenaires provenant de l’étranger.

Les attentes sont si importantes face à cet événement populaire et bon enfant que la plupart des hôtels, logements touristiques et complexes de bungalows de Playa del Inglès affichent déjà complets depuis plusieurs mois, une bonne nouvelle pour le principal moteur économique de l’île. Rappelons qu’à Gran Canaria, le tourisme gay rapporte plus de 600 millions d’euros par an et représente plus de 15% du marché total de l’île.

Autour de 150 000 personnes attendues

Chaque année, la Gay Pride de Maspalomas se veut plus internationale et plus professionnelle. En ce sens, la nouvelle tète d’affiche sera la chanteuse roumaine Inna, l’artiste européenne qui a actuellement le plus visionnements dans Youtube. À son tour de chant viendront s’ajouter ceux d’autres chanteuses de Finlande, États-Unis ou Australie, qui partageront la scène avec des talents canariens. L’artiste espagnol Rubén Dizá est pour sa part annoncé les vendredi 5 et mercredi 10 mai sur la scène principale du Yumbo.RUBEN-DIZA-WEB-765x510

Afin de souligner la diversité et de lutter contre les inégalités, l’organisation de la Gay Pride a tenu à inclure cette année beaucoup plus de femmes dans sa programmation en inscrivant notamment diverses activités consacrées aux femmes. Pour la première fois, pas moins de trois événements leur seront principalement destinées. Ceci afin de représenter le plus possible tous les éléments du collectif LGBT, surtout en cette semaine pleine de tolérance et de respect.

Quant à l’aspect social et culturel, la manifestation prévoit une série d’activités pour continuer à renforcer la normalisation de la communauté LGBT auprès du grand public, tout en rappelant que même si un grand chemin a déjà été parcouru, il reste encore beaucoup à faire et que la lutte pour les droits continue jusqu’à obtenir la complète égalité sociale. En ce sens, les organisateurs travaillent en étroite collaboration avec le mouvement Gamá, basée à las Palmas.

Par ailleurs, un soutien sera également accordé aux associations Amigos Contra el Sida (ACES) et – pour la première fois cette année – à Chrysallis, qui regroupe les familles de mineurs transexuels. Tout au long de la Pride, ces associations disposeront de kiosques au Yumbo et des représentants seront présents sur place pour donner de l’information et recevoir les dons.

Rappelons que depuis l’année dernière, le groupe Glay (Gay & Lesbian Association Yumbo) – fondateur de la Pride – a été définitivement relégué aux oubliettes et que c’est maintenant le groupe Freedom qui gère l’événement en étroite collaboration avec l’Ayuntamiento de San Bartolomé de Tirajana.

Lire également sur le même sujet :

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria avril 20, 2017 15:59