Les francophones aimeraient plus de langue française dans le tourisme à Gran Canaria

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 21, 2017 16:21

Les francophones aimeraient plus de langue française dans le tourisme à Gran Canaria

C’est un débat qui revient sans cesse, avec toujours les mêmes questions, les mêmes constats et une certaine indignation : comment se fait-il que la langue française soit si peu présente, parlée ou écrite dans le tourisme à Gran Canaria ?

De nombreux touristes francophones s’étonnent de la modeste représentation de la langue française dans le monde du tourisme à Gran Canaria. Certains parviennent à s’en accommoder tant bien que mal, plusieurs le déplorent plus vivement, et d’autres enfin déclarent qu’ils ne reviendront plus.

Alors que le français est une des langues la plus parlée dans le monde, et utilisée dans pas moins de 6 pays en Europe (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Andore, Monaco et d’une certaine manière en Roumanie et aux Pays-Bas*), alors que c’est la langue de presque la moitié de l’Afrique, située à peine à un peu plus de 100 kilomètres des côtes canariennes, il semblerait que Gran Canaria ne se soit pas encore ouvert complètement à la pratique de la langue de Molière.

Un fait surprenant quand on sait que le tourisme français et francophone connaît une progression fulgurante à Gran Canaria, qu’il s’agit d’un marché de première importance et en plein développement. Et d’autant plus étonnant quand on constate que sur d’autres îles de l’archipel, le français s’est généralisé depuis longtemps déjà. Que se passe-t-il donc sur le continent miniature ?

Même s’il faut reconnaître qu’il y a eu une amélioration au cours des dernières années – plusieurs restaurants, notamment dans le sud, se sont mis à traduire leur carte en français – il faut dire en effet que le français demeure mystérieusement exceptionnel – pour ne pas dire totalement absent – dans le monde du tourisme à Gran Canaria. Heureusement qu’il existe plusieurs établissements francophones à Playa del Inglés où il est beaucoup plus facile de se faire comprendre et de se faire des connaissances. À noter parmi eux, l’agence immobilière Easy Home Canary qui a été la première à miser entièrement sur le marché francophone.**

Comme le souligne de nombreux témoignages, il n’est pas normal de trouver si peu de guides francophones pour les excursions touristiques, si peu de monde qui parle français dans les hôtels et les restaurants,  si peu de sites Internet traduits en français – y compris les sites gouvernementaux -, si peu de chaînes de télé françaises dans les hôtels – alors qu’il est si simple de les recevoir – , si peu de presse française dans les kiosques, etc. etc. Pas un mot à l’aéroport non plus ! Et que dire des services de santé totalement inexistants ?

La meilleure solution pour améliorer cette situation est très certainement de demander le service en français chaque fois que vous en avez besoin, quel que soit l’endroit et la situation. Par ailleurs, quelqu’un pourrait aussi prendre l’initiative de lancer une pétition en ligne pour demander en effort en ce sens. Nul doute qu’elle aurait beaucoup de succès !

Enfin, bonne nouvelle, une école d’apprentissage du français vient de se créer à Maspalomas pour permettre aux professionnels qui le désirent de s’exprimer rapidement et facilement dans notre langue. Il existe aussi un service d’aide aux francophones de passage, résidents ou nouveaux arrivants. pour leur part, les nouveaux commerces, et toute autre initiative à promouvoir, peuvent se référer à l’agence de communication comunic-axion.

Lire également sur le même sujet :

 

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria septembre 21, 2017 16:21