Hystérie collective pour des chaises transat dans un hôtel quatre étoiles de Playa del Inglés

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 3, 2017 12:31

Hystérie collective pour des chaises transat dans un hôtel quatre étoiles de Playa del Inglés

Des vacanciers se lèvent aux petites heures du matin pour courir réserver leur chaise transat autour de la piscine dans un hôtel quatre étoiles de Playa del Inglés. L’incroyable vidéo d’une touriste en vacances montre une véritable scène d’hystérie collective.

C’est à une scène ahurissante que l’on peut assister dans cette vidéo amateur tournée par une touriste espagnole en vacances dans un hôtel de Playa del Inglés, à Gran Canaria. On y voit des dizaines de personnes se précipiter à l’aube pour courir réserver leurs transats au bord de la piscine !

La vidéo a été tournée en ce début du mois d’août par la jeune Raquel Cordonié, de la fenêtre de son hôtel. Elle a posté la scène sur Twitter en précisant que les gens faisaient la queue depuis 7h30 du matin et que, la veille, ils avaient été encore plus nombreux, mais elle n’a pas eu le réflexe de filmer cette fois-là.

La scène se déroule à l’hôtel Servatur Waikiki, un établissement tout inclus classé en catégorie quatre étoiles. Les clients font d’abord la queue dès les petites heures du matin pour accéder à la zone de piscine. Puis, un gardien de sécurité leur donne le signal de l’ouverture et des dizaines de personnes se ruent littéralement sur les chaises transat pour se les réserver.

Il s’agit d’aller le plus vite possible pour placer sur chaque siège un objet personnel, comme par exemple une serviette de plage, un chapeau ou un sac. Certains vacanciers agissent comme de vrais professionnels et arrivent à réserver jusqu’à quatre ou cinq chaises à la suite en quelques secondes à peine, ne laissant aucune chance à leurs rivaux.

La scène donne lieu à une véritable hystérie collective, réellement hallucinante, et qui en dit long sur les priorités de certaines personnes. La guerre des chaises transat est déclarée ! Il paraît que le phénomène est courant, non seulement à Gran Canaria mais dans toute l’Espagne, et qu’il ne cesse de se développer.

Les hôtels sont dépassés par la situation et ont renoncé à essayer d’imposer quelque règle que ce soit car il est impossible de les faire respecter tant la pression est forte. Pour ne pas vivre ça, évitez les hôtels tout inclus et choisissez plutôt des établissements ou des complexes de petites dimensions.

Scène du même genre au Servatur Puerto Azul de Puerto Rico en juillet 2017.

Ici Gran Canaria
Par Ici Gran Canaria août 3, 2017 12:31